Blog

  • Anne

Le Tamarinier



Étymologie :

  • TAMARIN, subst. masc.

Étymol. et Hist. A. 1. a) xiiie s. tamarinde « fruit du tamarinier » (Simples médecines, éd. P. Dorveaux, n°761) ; xve s. tamarin (Grant herbier, éd. G. Camus, n°348) ; b) ca 1298 tamarendi « pulpe de ce fruit utilisée en pharmacie » (Marco Polo, Mémoires, éd. L. F. Benedetto, p. 200) ; déb. xive s. tamarinde (Antidotaire Nicolas, éd. P. Dorveaux,17) ; 2. 1641 « tamarinier » (Tristan l'Hermite, La Lyre, éd. J-P. Chauveau, p. 47 : le Sapin, le Tamarin, le Plane). B. 1549 tamarin « nom donné parfois au tamaris » (Est.). Empr. au lat. médiév. tamarindus, et celui-ci à l'ar. tamr hindι ̄ « tamarin » (propr. « datte [tamr] indienne [hindι ̄ ] ») (Lok., n°2013 ; FEW t. 19, p. 180 ; André Bot.).

  • TAMARINIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1604 tamarindier (F. Martin, Descr. du premier voyage faict aux Indes Orientales, p. 104 ds Fr. mod. t. 17, p. 142) ; 1733 tamarinier (N. Lémery, Dict. univ. des drogues simples, 3e éd. rev., corr. et augm., Paris, Vve d'Houry, p. 856). Dér. de tamarin* ; suff. -ier*.


Lire aussi les définitions du tamarin et du tamarinier pour amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Botanique :



















*




Symbolisme :


D'après Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, auteurs du Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982),


"Au Siam, au Laos, à Ceylan en Inde, le tamarinier jour un rôle important : il est la demeure d'influences malfaisantes. Son ombre ou son odeur sont dangereuses. Les bâtons de tamarinier, les armes blanches dotées d'un fourreau de tamarinier sont efficaces même contre ceux qui se sont rendus invulnérables : c'est que ce bois hérite des dangereux pouvoirs des esprits qui l'habitent."

Dans "Le symbolisme de la forêt et des arbres dans le folklore." (Perception des forêts. Unasylva, 2003, vol. 213, n°54, pp. 37-43), Judith Crews nous apprend que :


Le tamarinier, Tamarindus indica, souvent associé aux termitières est un arbre au houppier toujours vert ; le caractérisent la dureté et la longévité de son bois, ses feuilles et ses fruits acides et son apparence sévère et imposante. Il est associé à la présence des esprits et des djinns. On le respecte et le craint, et on lui donne des valeurs relatives à la ténacité ; son association dans certains cas avec les termitières en fait un symbole de solidarité dans l’effort durable.

Pour Sophie Ékoué, auteure de Sagesses africaines (Hachette, 2016), "le tamarinier, grand arbre aux vertus purgatives, symbolise la longévité."

*

*

124 vues

Posts récents

Voir tout