Blog

  • Anne

L'Outarde





Étymologie :

  • OUTARDE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. Début du xive s. [ms.] ostardes (Bataille de Caresme et de Charnage, éd. G. Lozinski, 247, var. du ms. D) ; 2. 1545 [éd.] (J. Cartier, Brief recit et succinte narration de la navigation faicte es isles de Canada ds Les Français en Amérique pendant la 1re moitié du XVIe s., Paris, 1946, p. 165 : grues, oultardes, signes) ; 1613 au Canada «bernache du Canada» (S. Champlain, Voyages, p. 71 : de gros oiseaux qui sont en ce pays là, appelés outardes). Du lat. avis tarda, littéralement «oiseau lent» (donné comme mot d'Espagne par Pline, Hist. nat., X, 57, cf. aussi André, Oiseaux, pp. 42-43), contracté en *austarda, avis n'étant plus compris en Gaule. Cf. encore l'esp. avutarda, avetarda (Cor.-Pasc.) et l'a. prov. austarda.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


L'outarde est un "gros échassier qui se trouve souvent accompagné de deux ou trois femelles. Il symbolise en Afrique la famille polygame. N'étant jamais éloigné de la terre, ne s'élevant jamais dans les airs, il signifie dans la sagesse populaire, l'enfant qui ne s'écarte pas du giron de sa mère, qui ne devient jamais majeur, ni même adulte. D'autre part il n'est pas facilement surpris par les chasseurs, qui ont coutume de dire : Je suis une outarde, moi, on ne m'attrape pas. Oiseau fabuleux qui nargue le chasseur à qui il échappe.

En nocturne, il symbolise le monde temporel. Les houppes de plumes fines du mâle ne sont que parures éphémères ; le monde ressemble à cet oiseau qui se tient sur un pied, qui bat de l'aile et qui est insaisissable. En diurne, il évoque la capture impossible, que les hommes se disputent en se heurtant et en finissant par s’entretuer eux-mêmes : Il vaut mieux, dit la sagesse peule, partir sans regret de cette terre qui roule et écrase ceux qui veulent la dominer.

L'outarde est représentée en Afrique par une empreinte d'oiseau, simple ou double. L'outarde serait le symbole, dans le mariage, de l'union des âmes et de la fécondité, de la descente des âmes dans la matière. Si l'on peut lire la marque de l'outarde dans la cendre répandue autour du lit d'un défunt, c'est que l'âme enfin libérée a pris son vol. Les deux shin accolés de l'outarde soulignent son rôle d'intermédiaire entre la terre et le ciel ; ils représentent aussi l'arbre également épanoui dans le monde d'en haut par ses feuilles et dans le monde d'en bas par se racines. Enfin, cet oiseau migrateur peut symboliser l'aventure de l'âme humaine."

*

*