Blog

  • Anne

Le Paulownia




Étymologie :

  • PAULOWNIA, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1864 (Rev. des cours sc., p.272 ds Rob. 1985). Du nom d'Anna Paulowna, fille du tsar Paul 1er, à qui cet arbre fut dédié en 1835 par les botanistes allemands Siebold et Zuccarini, suff. -ia*, sur le modèle de nombreux noms botaniques: magnolia*, bégonia*, fuchsia*.


Lire aussi la définition du nom paulownia pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Selon Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, auteurs du Dictionnaire des symboles, (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982),


"Le paulownia est, dans la Chine antique, un arbre cardinal : la porte du paulownia (t'ong) est la porte du nord. Il s'agit surtout, il est vrai, du paulownia creux (k'ong-tong). Or le paulownia sert à la fabrication d'instruments de musique, et notamment de caisses de résonance à l'aide desquelles on peut rythmer la marche du soleil. Il sert encore à faire des tambours de guerre. Le caractère t'ong qui désigne le paulownia est homophone du caractère t'ong qui désigne le bruit du tambour.

Quant au palais de Paulownia (T'ong-kong), où fut inhumé T'ang-le-Victorieux, où fut exilé T'ai-kia, lieu de deuil et de retraite, il peut très bien avoir été situé au nord. On se souvient en effet que le séjour des morts est au septentrion C'est à partir du solstice d'hiver que se développe le processus de régénération, et le paulownia se substitue, au nord, à l'acacia, emblème bien connu de l'immortalité."

*

*

73 vues