Blog

  • Anne

L'Orcanette





Étymologie :

  • ORCANÈTE, ORCANETTE, subst. fém.

Étymol. et Hist. Ca 1393 arquenet (Ménagier, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p.262, 1) ; fin xive s. orcanet (Taillevent, Viandier, éd. J. Pichon et G. Vicaire, p .257) ; 1538 orchanette (Est. ds FEW t.19, p. 71a) ; 1546 orcanette (Rabelais, Tiers livre, chap. XLIX, éd. M. A. Screech, p. 328). Fém. de orcanet, altération de arquenet, dér. avec altération de l'a. fr. encanne, alcanne, alchane (xiiie s., v. henné).


Lire également la définition du nom Orcanette afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Alkanna tinctoria ; Alcanette ; Arquenet ; Bugle teinturière ; Buglosse tinctorial ; Henné de Narbonne ; Orcanette de France ; Orcanette des teinturiers ; Ourcanette jaune ; Orcanette tinctoriale ;




Botanique :





Symbolisme :


Dans le calendrier républicain français, le 24e jour du mois de Messidor est dénommé jour de l'Orcanette.

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), l'Orcanette (Alkanna tinctoria) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Élément : Eau

Pouvoir : Purification.


Ce ne sont pas les sommités fleuries jaunes de cette jolie petite herbe méditerranéenne que l'on utilise, mais la racine recouverte d'une écorce d'un rouge violet foncé, qui renferme une matière colorante très employée autrefois par l'industrie textile sous le nom de teinture d'Orcanette.


Utilisation magique : Cette plante est un succédané du henné (lawsonia) que l'on appelle parfois Orcanette du Levant ou Orcanette de Constantinople. Les racines violettes, séchées et broyées, sont brûlées comme encens pour la purification d'un local.

*

*


11 vues

Posts récents

Voir tout