Blog

  • Anne

Le Sâl (Shâla)


Autres noms : Shorea robusta.




Symbolisme :


Selon le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Le shâla (l'arbre sâl) est un arbre royal, de port et de floraison admirables, auquel on compare la puissance temporelle ou celle du Brahmane. C'est un arbre sacré pour les Bouddhistes, du fait que le naissance et le parinirvâna du Bouddha sont intervenus à son ombre. En Chine, on fait parfois du shâla bouddhique un arbre de la lune, ce qui l'apparente aux symboles d'immortalité (cannelier, laurier)."

 

D'après Wikipedia, le sâl est identifié au Shorea robusta. "Dans le bouddhisme, le Bouddha Shakyamuni méditait dans un bois de sals près de Kusinâgar au moment de son parinirvana (sa mort physique)1, et son corps aurait été recouvert de leurs fleurs.

Dans le jaïnisme, le culte des arbres est important et très ancien. Le Tirthankara Mahâvîra, une des figures majeures de cette religion a reçu l'illumination sous un sal. Il avait franchi une première étape de sa vie d'ascète sous un arbre d'Ashoka. Les croyants ayant atteint le nirvana et qui sont rentrés dans l'imagerie populaire sont souvent représentés sous un arbre, un sal par exemple."

*

*

Surajit Sinha auteur de Les tribus et la civilisation indienne. (Miroir de l’Inde. Études indiennes en sciences sociales. Paris, Éditions de la MSH, 1989, p. 201-215) évoque le sal dans une note de bas de page :


Stephen Fuchs (1965 : 51) rapporte comment pendant l'insurrection santal de 1855, les chefs santal transmettaient leur message de rébellion à travers un vaste territoire en faisant circuler de village en village une branche de sal comme symbole de guerre.

Sur la symbolique très riche de l'arbre sal (Shorea robusta ), cf Odile Viennot, Le Culte de l'arbre dans l'Inde ancienne, Paris, 1954, en particulier pp. 119, 136-137, 157. L'arbre sal est un symbole qui réunit les valeurs de sacralité locale, indigène, d'emblème cérémoniel, de force vitale et de fécondité. Il traduisait donc parfaitement l'enjeu vital et sacré de la révolte (N. d. t.)

*

*




Mythes et légendes :


D'après Angelo de Gubernatis, auteur de La Mythologie des plantes ou les légendes du règne végétal, tome 2 (C. Reinwald Libraire-Éditeur, Paris, 1882),


SALA, ou mieux ÇALA (Shorea robusta ; Vatica robusta). — On l’emploie beaucoup dans la construction des maisons indiennes. Avec les branches du çâla, on prétend pouvoir découvrir les sorcières dans les villages de l’Inde. Voici comment on s’y prend ; on inscrit sur des branches de çâla le nom de toutes les femmes du village qui ont plus de douze ans, on trempe ces branches dans l’eau, et on les y laisse pendant quatre heures et demie. Après ce temps, si l’une des branches se flétrit, c’est une preuve que la femme dont le nom est inscrit sur l’écorce est une sorcière (cf. the Hindoos, London, 1835, II, 23, et les mots Riz, Sénevé). Le çâla joue un assez grand rôle dans la légende de Buddha. C’est en tenant à la main une branche de çâla, que la mère de Buddha enfante le prince divin (cf. Beal, Travels of Fahhian and Sung-yun). Mavâ fait un rêve où elle se voit enlevée écrit M. Sénart (la légende de Buddha), sur un sommet de l’Himavat, par les quatre Mahârâdjas, dont les femmes la baignent dans une eau divine, à l’ombre d’un çâla haut de cent yodjanas. C’est à l’ombre du çâla que Buddha passe sa dernière nuit, près de Kuçinacara, avant d’entrer dans le nirvâna « sous une pluie de fleurs, dont les arbres (des çâlas) qui l’abritent couvrent son corps vénéré ». « He Buddha (écrit M. Gerson da Cunha, Life and System of Gautama Buddlta, London, 1875), then retired to Kuçinagara and entered a grove of sâl-trees (shorea robusta) ; there, during the night he received a gilt of food, from an artizan named Chanda and was seized with illness. At early down next day, as he turned on to his right side with his head to the north, the sâl-trees bending down to form a canopy over his body, he ceased to breathe. »

*

*


85 vues

Posts récents

Voir tout