Blog

  • Anne

Le Rat musqué




Symbolisme :


Dans l'édition revue et augmentée de Les Animaux totems dans la tradition amérindienne (Éditions Le Dauphin blanc, 2019) Aigle bleu nous transmet la médecine du Rat musqué :


Le rat musqué tient une place spéciale dans la mémoire des Premières Nations. Il a contribué en donnant sa vie à créer l'Amérique du Nord dans le mythe racontant l'arrivée de l'Humanité sur terre par la grâce de la Femme venue des Étoiles.

Il est le symbole de l'humilité, de l'abnégation, du don de soi et du service aux autres. Ces vertus sont primordiales pour qui entreprends un cheminement spirituel. Ceux qui négligent ces vertus tout en poursuivant un chemin spirituel se méritent très souvent la visite du coyote qui par des circonstances de plus en plus difficiles et cocasses (surtout aux yeux des gens qui observent les malencontreuses mises à jour qu'ils vivront) leur indiquent qu'il faut chercher à aider les autres et parfois même l'humanité si nous voulons cheminer spirituellement. [pas clair !]

Cela ne veut pas dire se négliger. Toute vie est précieuse aux yeux du Grand Esprit et personne ne peut mieux prendre soin de nous que soi.

*

*

Sur le site http://www.nalaz.net/2018/04/rat-musque.html, on trouve la notice suivante :


Mots Clés : Coopération, Recyclage, Chance


Le rat musqué est un gros rongeur aquatique à la fourrure brune très épaisse. Ressemblant à un castor, mis à part sa queue mince, longue et dépourvue de poils, le rat musqué  peut atteindre deux pieds de long. Ce sont des créatures aquatiques cathéméral, c’est-à-dire ; principalement nocturne mais peut aussi être aperçu le jour. Vivant près des étangs, lacs, marais et rivières, il est capables de rester sous l’eau jusqu’à 15 minutes, nager jusqu'à trois milles à l'heure et aussi nager à reculons.

Dans plusieurs tribus amérindiennes le rat musqué est celui qui, selon la légende, aida à la tortue à créer la terre en remontant la boue des fonds marins à la surface afin de créer notre mère la terre sur le dos de la tortue. Dans certaines traditions algonquines (Musquash en Abenaki et Wajashk en Anishinabe), le rat musqué est une figure féminine qui devient la mère de l'humanité. Dans d’autres tribus les rats musqués sont considérés comme des animaux apportant la chance et accordant la richesse et le succès à tous ceux qui savent traiter leur environnement avec respect. Certains Amérindiens disent également que les rats musqués peuvent prédire le temps.

Le pouvoir du rat musqué nous enseigne comment nager dans les eaux émotionnelles, parfois troubles, afin de développer la capacité de faire face à tous les défis que nous pouvons rencontrer sur notre chemin.  Il nous invite à maîtriser nos émotions et  nous demande d’être persévérant et déterminé afin d’atteindre nos objectifs sans se laisser aller au découragement.  Et nous incite à plonger dans les profondeurs de nous-mêmes, afin de découvrir quel émotion nous est encore utile et celle qui ne nous sert plus. Le rat musqué nous aidera à transformer toutes les émotions qui ne nous est plus utile car un autre de ces pouvoirs est de nous enseigner l’importance du recyclage afin d’éviter l’utilisation abusive de nos ressources.

Bien utiliser nos ressources signifie prendre conscience de l’importance de réutiliser ce que nous est dorénavant désuets et/ou ce que les autres considère comme inutile, ceci afin d’éviter le gaspillage. Il ne faut pas oublier que le rat musqué utilise tout sur son passage afin de construire sa confortable maison, ce qui, de ce fait devient un symbole d’économie.  Un autre symbole que le rat musqué nous partage est  le travail en équipe et la coopération avec ceux qui nous entourent car nous vivons en société.  Les rats musqués sont capables de coopérer avec d'autres espèces dans leur environnement, donc, tout comme lui, nous devons être capables de coopérer avec les autres espèces de notre environnement car pour notre survie, nous sommes tous interdépendant d’une manière ou d’une autre. Il nous enseigne également l'adaptabilité avec notre l'environnement.  Le rat musqué nous demande de développer notre capacité à nous bien nous adapter avec notre entourage et de toujours essayer de trouver un moyen de résoudre les problèmes qui surviennent dans notre vie afin de bien vivre et apprécier les vraies valeurs de la vie.


Le rat musqué comme un guide spirituel :

  • Nous avons besoin du pouvoir d'appartenir à un certain groupe.

  • Nous sommes émotionnellement instables.

  • Nous devons bien utiliser nos ressources.

  • Nous devons rester actifs.

  • Nous devons avoir de bonnes relations avec ceux qui vous entourent. 

Demander l’aide de l’esprit du rat musqué comme guide spirituel :

  • Nous devons nous séparer du groupe.

  • Nous subissons la pression des pairs.

  • Nous sommes émotionnellement instables.

  • Nous devons nous adapter à certaines difficultés de la vie.

  • Nous somme incapable de réutiliser les restes de ressources disponibles au sein de la société.

*

*




Contes et légendes :


LA CRÉATION DES HUMAINS PAR LE CARCAJOU ET LE RAT MUSQUÉ


Longeant la berge d’un cours d’eau, le carcajou vit un rat musqué qui nageait au bord de l’eau. Il l’accosta en lui demandant qui il était, et s’il était homme ou femme. « Je suis une femme », répondit le rat musqué. Sur quoi, le carcajou lui proposa de devenir son épouse. « Comment est-ce possible, interrogea l’animal, puisque je vis dans l’eau? » Comme le carcajou lui faisait remarquer qu’il pouvait également vivre sur terre, le rat musqué monta sur la berge. Ils choisirent un emplacement où le rat musqué dressa la tente. Ils soupèrent et se couchèrent.

Peu de temps après naquit un enfant. Le carcajou avait annoncé à sa femme que ce serait un homme blanc, le père de tous les blancs à venir. Ce premier rejeton sortit par la voie naturelle, mais lorsque le second naquit ce fut par la bouche de la mère. Ce dernier, avait prédit le carcajou, serait un Indien, l’ancêtre de tous les Indiens. Le troisième enfant sortit par l’anus. Ce serait un Esquimau, le premier de sa race. Lorsque le quatrième enfant parut par le nez de sa mère, le père décida que ce serait le premier des Iroquois. Enfin, le cinquième, qui sortit par l’oreille, devait être l’ancêtre des Noirs.

Tous ces enfants grandirent auprès de leurs parents puis un jour leur mère les fit venir pour leur annoncer qu’ils devaient à présent se séparer. Elle les envoya en divers point de la terre, leur recommandant au moment du départ d’aller voir les blancs s’ils venaient à être dans le besoin, car les blancs leur prodigueraient toujours le nécessaire.


Source : Légende innue-naskapi recueillie par Lucien M. Turner vers 1884 dans la région de la baie d’Ungava (http://www.virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/echo/html/f-echos-0502.html)

*

*



2 vues