Blog

  • Anne

Le Kaloupilé




Autres noms : Murraya Koenigii ; Arbre à curry ; Arbre aux feuille de curry ; Caloupilé ; Cari ; Caripoulé ; Carri poulet ; Carry ; Cary ; Feuille de curry ; Kadi Patta ; Kalopilé ; Kaloupié ; Karouvaipilai ; Murraye ;




Botanique :





Bienfaits thérapeutiques :


Sur le site Au jardin. infos, on peut lire les informations suivantes :


Les feuilles, l’écorce et les racines sont un fortifiant gastrique. Ecrasées, elles servent à guérir des éruptions cutanées ou des morsures venimeuses. Les feuilles fraîches aideraient à guérir la dysenterie, et leur infusion arrêtent le vomissement. Une huile qui se développe sur les feuilles aurait des propriétés anti-bactériales et antifongiques. Les feuilles, qui sont aussi faiblement laxatives, stimulent le fonctionnement de l’estomac et du petit intestin en améliorant la qualité des jus secrétés lors de la digestion, et, combinées à du lait de beurre, du sel et des graines de cumin, elles soulagent les problèmes d’estomac, l’absence d’appétit, l’insipidité, la diarrhée ou la fièvre. Les feuilles aideraient également l’organisme dans les cas de diabète mellites et de diabète sucré.

La poudre des racines et de l’écorce soulagent les douleurs rénales et retardent le grisonnant des cheveux, tandis que les feuilles bouillies mélangées à de l’huile de coco stimulent leur croissance. Le jus frais des feuilles fortifie les yeux et la vision de nuit.

*

*




Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), le Murraye (Murraya Koenigii) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Masculin

Planète : Mars

Élément : Feu

Pouvoir : Protection


Utilisation magique : Petit à petit, et essentiellement à la suite d'une déformation passée dans la langue anglaise, « curry » ou « carry » se détachèrent de la plante d'origine pour désigner un condiment indien : poudre composée de plusieurs épices, piments, curcuma, gingembre, etc. Les graines de Murraye pulvérisées en font aussi partie. Qui aujourd'hui, en Europe ou aux Etats-Unis sait encore que le curry est bien une plante spécifique d'Asie, le Murraye, un arbrisseau qui croît sur les pentes de l'Himalaya et dans les steppes d'Asie Centrale ? C'est lui, bien sûr, et non pas l'épice, qu'utilisaient les indigènes de ces régions à des fins de protection. Les caravaniers de la Route de la soie brûlaient du Murraye au crépuscule pour garder à distance les esprits malveillants et autres lutins qui, paraît-il hantaient le désert de Gobi, toujours prêts à jouer des tours pendables aux voyageurs.

*

*

16 vues

Posts récents

Voir tout

Le Tou