Blog

  • Anne

Le Flétan




Étymologie :

  • FLÉTAN, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1554 flettan (Rondelet, Libri de Piscibus, Marinis p. 325). Soit empr. à un néerl. *vleting, dér. de vlete (v. flet); soit dér. de flet* ; suff. -an* (d'apr. éperlan, merlan, etc.).


Lire également la définition du nom Flétan afin d amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme alimentaire :


Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :


Le Flétan est loin d'être stupide : il ne croit rien sans vérifier et ne cesse de réfléchir. Il ne se laisse influencer par personne quand il a des décisions à prendre. Il considère clament les choses, réfléchir et prend son temps. Il tient compte d'arguments divers et est en mesure de peser le pour et le contre de tout, avec intelligence et de façon approfondie. Il aime étudier les choses à son aise. Il ne faut pas le talonner, cela ne sert à rien : de toute façon, il ne se laisse jamais bousculer. Il prend le temps de tout investiguer tranquillement à l'aide de son cerveau. Il garde invariablement toute sa tête et ne panique jamais ; il ne laisse jamais des événements émotionnels ébranler son aplomb. Il tente de trouver des solutions par l'intelligence et par des modes de pensée contemplatifs. C'est le vieux Flétan sage qui, plongé dans ses pensées, tire sur sa pipe...

Celui qui a une forte envie de Flétan se surpasse quelquefois en matière de paresse d'esprit. Il se met en boule comme un chat pour dormir, sans plus rien désirer : il ne laisse pas s'épanouir suffisamment les capacités inhérentes à sa qualité d'être humain. Parfois, il semble survivre plutôt que de vivre pleinement en toute conscience. Sa pensée n'est pas à proprement parler inventive. Dans un cas extrême, il plane plus qu'il ne vit : dès lors, il dort plus qu'il n'emploie son cerveau de façon créative. Il est fatigué, apathique, indifférent parfois. La sphère du Flétan active la faculté de penser, stimule le fonctionnement d'un esprit créatif.

Celui qui a des problèmes de mémoire ou de concentration, celui qui voudrait mieux focaliser ses pensées, celui dont le cerveau s'avère quelque peu "désobéissant" ou lent... aura peut-être envie de Flétan quand il voudra "revivre". Il sent sourdre au fond de lui le désir de conduire sa vie avec une conscience accrue, avec une concentration plus grande, avec un esprit plus actif. Il veut se prendre en main, ne pas se laisser glisser. Il veut désormais se stimuler pour être présent dans la vie d'une manière plus éveillée, plus claire, plus lucide.

Le désir de Flétan indique, en outre, que l'on va reconsidérer cette indolence avec laquelle on laisse tout glisser autour de soi sans broncher : on va "s'enquérir" à présent, on va y regarder de plus près... Dès lors, l'être humain en vient à s'implique dans certaines choses qui auparavant le laissaient indifférent. Il se réveille en sursaut ; il fait plus d'efforts pour être vraiment "présent", pour s'impliquer, avec un esprit attentif et intéressé, dans certaines affaires et événements vivants qui se déroulent autour de lui. L'apathie, la torpeur, la paresse d’esprit s'évaporent dès qu'il s'ouvre à l'atmosphère psychique du Flétan.

Le petit Flétan est un doux penseur ; il médite, il philosophe, il veut réfléchir aux choses et les examiner sous tous leurs angles. Petit à petit, tranquillement, il s'achemine vers sa décision. Aussi sera-t-il parfaitement sûr de cette décision finale. Il est certain de son affaire parce qu'il ne brûle pas les étapes ; sans se préoccuper des raisonnements d'autrui il suit, lentement mais sûrement, sa propre piste de réflexion ! De cette façon, il est en mesure d'apporter des "innovations", de faire avancer non seulement sa personne mais aussi l'humanité. Il dispose d'une capacité mentale véritablement créative.

Qui est attiré par la sphère psychique du Flétan ? La personne qui a besoin d'un coup de pouce pour entretenir ou intensifier sa force de pensée, pour ne pas sentir sa matière grise s'éteindre davantage, pour ne plus garder sa pensée en veilleuse (comme celle du perroquet par exemple) par rapport à la puissance disponible, pour maintenir la lumière dans son cerveau allumée d'une manière un peu plus concentrée, pour se "secouer les méninges", pour réveiller son cerveau en frappant à la porte de celui-ci aspire dans certains cas à l'ambiance psychique du Flétan. Là encore, la personne tiendra compte du fait que la consommation de Flétan n'offre pas en soi la solution ; elle devra déployer sa puissance cérébrale fondamentalement et s'impliquer davantage, penser plus énergiquement, se tenir plus éveillé, dans la vie. Elle ne devra ni se chercher des excuses, ni se bercer jusqu'à l’endormissement.

Elle fera bien d'aborder la vie avec un esprit dynamique, plein de curiosité et de soif d'apprendre, s'offrant l'éternelle jeunesse en se tenant en éveil, en s'interrogeant continuellement, en s’intéressant à tout... Le cerveau d'un être humain qui est toujours orienté vers la vie avec passion, fascination et intérêt, un tel cerveau ne cessera de se régénérer....

*

*


30 vues

Posts récents

Voir tout

Le Hareng

La Sole