Blog

  • Anne

L'Égopode podagraire




Étymologie :

  • ÉGOPODE, , subst. masc.

* Dans l'article "-PODE,, élém. formant" Élém. tiré du gr. π ο υ ́ ς, π ο δ ο ́ ς « pied », entrant dans la constr. de termes sav. qui relèvent princ. du vocab. de la bot. et de la zool. où ils indiquent en général le nombre ou les caractéristiques des organes locomoteurs d'un animal; les mots constr. sont gén. des adj. souvent empl. subst. pour désigner certains ordres d'animaux (princ. des crustacés et animaux marins) ; le 1er élém. est presque toujours issu du gr. [-pode peut générer des subst. fém. en -podie, des subst. masc. plur. en -podidés, des adj. en -podial].

A. − BOT. [Le 1er élém. est un adj., un subst. ou une prép. évoquant la forme du pédoncule, du pied, des feuilles de la plante] V. adénopode (s.v. adén(o)-), chénopode (s.v. chén(o)-), clinopode (s.v. clino-), lycopode, polypode.

  • égopode (égo-, du gr. αι ́ξ,αι ̓γο ́ς « chèvre »), subst. masc. Plante herbacée de la famille des Ombellifères. (Dict. xixe s., Bouillet 1859, Privat-Foc. 1870, Lar. 20e). Synon. boucage, pied-de-chèvre (s.v. pied).


  • PODAGRE, adj.

Étymol. et Hist.1. Adj. a) 1354 potagre « qui a la goutte aux pieds » (Henry de Lancastre, Seyntz medicines, 76, 10 ds FEW t. 9, p. 110a) ; ca 1380 podagre (Roques t. 2, 9378) ; b) 1718 « qui a la goutte en quelque partie du corps » (Ac.) ; d'où 1880 fig. « se dit de ce qui manque d'élan, de mouvement » (Flaub., loc. cit.) ; 2. subst. a) 1575 « personne qui a la goutte aux pieds » (Paré, Anatomie, XXI, XXIV ds Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, t. 3, p. 246) ; b) 1690 « goutteux, rhumatisant en général » (Fur.) ; d'où 1842 fig. « infirme » ces podagres du vers (Pommier, loc. cit.). Empr. au lat. d'époque impériale podager (lui-même du gr. π ο δ α γ ρ ο ́ ς dér. de π ο δ α ́ γ ρ α « goutte aux pieds », v. podagre1) ; v. aussi pouacre.


Autres noms : Aegopodium podagraria ; Aegopode ; Agru (Savoie) ; Bôme ; Djesse ; Egopode des goutteux ; Herbe au bouc ; Herbe aux goutteux ; Herbe de saint Gérard ; Petite angélique ; Pied-de-chèvre ; Podagraire ;

*

*




Botanique :




Usages traditionnels :


Selon Alfred Chabert, auteur de Plantes médicinales et plantes comestibles de Savoie (1897, Réédition Curandera, 1986) :

Les feuilles de frêne jouissent encore d'une certaine réputation [en tant que diurétique], de même que la racine de l'agru, herbe aux goutteux, Aegopodium podagraria, [... ].

[...]

Les douleurs des rhumatismes sont soulagées par des cataplasmes de racines de grande consoude et d'herbe aux goutteux, Aegopodium podagraria.

*

*




Symbolisme :

M. Ad. Chatin, auteur de "Sur les plantes des vieux châteaux". (In : Bulletin de la Société Botanique de France, 1861, vol. 8, no 6, pp. 359-365) cite la podagraire dans son recensement :


Aegopodium Podagria- La Podagraire ou Herbe-aux-goutteux, autrefois regardée comme le spécifique du mal des riches, est une plante rustique et traçante dont la naturalisation se maintient, se développe même chaque jour, dans les parcs des châteaux et des abbayes datant de l'époque de la Renaissance, ou qui, d'une origine plus ancienne, étaient encore habités aux XVIe et XVIIe siècle.


3 vues

Posts récents

Voir tout