Blog

  • Anne

Le Népenthès



Étymologie :


Selon Wikipedia : "Nepenthes, qui dérive de l'adjectif grec ancien νηπενθής {formé à partir du préfixe négatif νη- [nê], non et du nom πένθος, [pénthos] tristesse, chagrin} désigne chez Homère la boisson que Pâris donna à boire à Hélène après son enlèvement pour lui faire oublier son pays natal. Les femmes de la ville égyptienne de Thèbes passaient pour détenir le secret de sa composition.

Les apothicaires chimistes du xviie siècle, comme Joseph du Chesne, Jean Béguin ou Angelo Sala avaient l'habitude de nommer indifféremment Laudanum ou Nepenthes, une préparation à base d'opium. Le Laudanum ou Nepenthes plus excellent que celuy d'Homere de Béguin est à base d'opium et de jusquiame « tirée selon l'art avec l'esprit de vin [eau-de-vie], rendu acide par l'esprit de vitriol [acide sulfurique] ou le soufre », de la teinture de safran et de corail, de l'ambre. (Tyrocinium chymicum). Dans la pharmacologie « moderne », les pilules de népenthès contenaient de la jusquiame, de la myrrhe et de l'opium."

*




Botanique :

Selon Stefano Mancuso et Alessandra Viola, auteurs de L'Intelligence des plantes (édition originale 2013 ; Traduction française Albin Michel, 2018),


"Les Nepenthes, autres redoutables chasseuses, adoptent quant à elles une tactique différente. Au cours de leur évolution, elles ont développé des organes particuliers en forme de sac, dont les bords sont parsemés de substances odorantes et sucrées. Lorsqu'un animal s'en approche, attiré par les effluves parfumés, il s'avance vers le sac pour y sucer le nectar, y glisse et ne parvient plus à en sortir. L'intérieur de ce piège est une des matières les plus lisses existant dans la nature (à tel point que certains chercheurs étudient ses caractéristiques pour en élaborer un équivalent artificiel). Épuisé par ses nombreuses et vaines tentatives pour remonter la paroi et trouver une issue, le malheureux animal finira par s'y noyer dans des sucs. La plante commencera alors à la digérer et à le transformer en une sorte de potage nourrissant qu'elle absorbera en toute tranquillité.

En dehors des insectes, les Nepenthes se nourrissent de lézards et autres petits reptiles, voire de rats assez gros. Les squelettes de leurs proies sédimentent ensuite au fond de leurs sacs, trophées d'anciennes chasses et sombre avertissement pour les prochains animaux malchanceux voués à en devenir les victimes.

*

12 vues