Blog

  • Anne

L'Herbe d'Or



Symbolisme :


D'après Marc Questin, auteur de La Médecine druidique (1990, nouvelle édition inchangée 1997),


"Pour cueillir l'herbe d'or, il faut être nu-pieds, en chemise, et tracer un cercle à l'entour ; elle s'arrache mais ne se coupe pas. cette croyance vient des druides.

D'après La Villemarqué, celui qui la foule aux pieds s'endort aussitôt mais il comprend à son réveil le langage des oiseaux, des chiens et des loups. C'est le selago des Anciens que l'on croit être la camphorate, plante de la quatorzième classe des végétaux (didynamic). Au dire de Pline, il se récoltait aussi à jeun, nu-pieds, en robe blanche, sans le secours de la faucille et en plaçant la main droite sous le bras gauche. On le recueillait dans une toile qui servait seulement pour cette fois. "J'irai cueillir le selago", fait dire Chateaubriand à Velleda, la grande druidesse.

Dans le Finistère, celui qui trouverait l'herbe ou la plante sur laquelle le pivert aiguise son bec dans les prés comprendrait le langage des animaux.

Dans le Pays de Guérande, il serait sûr de faire fortune, car elle possède la propriété de changer en or tout ce qu'elle touche sauf, sans doute, les becs des piverts. Par contre, elle est connue dans l'est des Côtes-du-Nord : c'est sur l'anis que le pivert va se frotter le picot. Il peut ensuite traverser facilement le bois, car cette herbe possède l'étonnante vertu de couper même le fer."

*



24 vues