Blog

  • Anne

Le Scinque





Étymologie :

  • SCINQUE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Empr. au lat. scincus, n. d'un lézard, empr. au gr. σ κ ι ́ γ κ ο ς de même sens.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


Le scinque est un "reptile saurien considéré comme un être de bon augure, chez les Bambaras, les Arabes et les Égyptiens. Ils ne le mangent pas, alors qu'ils apprécient le lézard ; ils en composent certains remèdes, aujourd'hui encore ; sa vue est un signe prémonitoire de prochaine guérison pour ceux qui souffrent d'une maladie. Chez les Markos, on appelle le scinque serpent de femmes, car il est tout à fait inoffensif ; on le juge à la fois gentil et sacré. D'après une légende populaire peule, lorsqu'il devient vieux, il se métamorphose en serpent à deux têtes. Il représente l'aspect diurne et favorable du serpent."

*

*