Blog

  • Anne

L'Oxalis



Étymologie :

  • OXALIDE, OXALIS, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1559 (Mathée, trad. Dioscoride, 184 d'apr. H. Vaganay ds Hug.). Empr. au lat. oxalis, -idis, du gr. ο ̓ ξ α λ ι ́ ς, -ι ́ δ ο ς «oseille».


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Alléluia ; Oseille de Lièvre ; Oseille des Bûcherons ; Oxalide d'Europe ; Oxalide droite ; Oxalide petite oseille ; Pain de coucou ; Surelle.




Botanique :

Voici la présentation des Oxalis que propose Anne-Marie Alliot, dans Dialogue avec les végétaux : 74 méthodes d'harmonisation et de guérison par les plantes (Éditions Essénia, 2014) :


Il existe près d'un millier d'espèces d'Oxalis. Cette petite plante de la famille des Oxalidaceae est originaire d'Amérique du Nord mais elle s'est propagée en d'autres lieux, car elle a peu d'exigences, elle est vivace des sous-bois humides et ombragés. C'est une plante qui croît dans les cultures, les jardins ou en lisière des bois. Elle émet

des stolons souterrains filiformes. Les tiges sont dressées ou couchées. Les feuilles sont vert clair, délicates, formées de trois folioles en forme de cœur, elle forment de petits parapluies lorsqu'elles se replient à l'ombre ou la nuit. Les fleurs apparaissent de l'été jusqu'à l'automne, elles sont petites et jaunes.. Chez certaines espèces, elles sont blanches veinées de rose ou de bleu. La corolle présente cinq lobes égaux, disposés en coupe et soudés seulement par leur base, avec l'extrémité arrondie. Le fruit est une capsule allongée qui éclate à maturité en catapultant les graines, d'où sa facilité à se reproduire. Cette charmante petite plante a été choisie comme emblème de l'Irlande.














*




Symbolisme :


Selon le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Cette plante, aux feuilles à forme de flèches, très prisée au Japon, exprime la simplicité élégante. Depuis les temps les plus reculés, elle figure dans les armoiries des plus grandes familles japonaises. Une des variétés de cette plante se termine par une seule fleur blanche, qui s'ouvre au moment de Pâques et qui a reçu de ce fait, dans les campagnes, le nom d'Alléluia : elle annonce comme un renouveau de vie.

Malgré son acidité, comparable à celle de l'oseille, mais rafraîchissante, tonique et stimulante, cette plante symbolise aussi l'affection réconfortante."

*

*

Dans Le Livre des Fleurs (Librairie philosophique J. Vrin, 1989), Georges Ohsawa (Nyoiti Sakurazawa) tente d'initier les Occidentaux à cet art ancestral particulièrement subtil qu'est celui des fleurs.


Ainsi, il nous apprend qu'on prête aux fleurs "non seulement une beauté personnelle, mais des qualités, des mouvements d'humeur, un caractère complet, une âme, minuscule reflet de la grande âme de la nature. [...]

L'Oxalis au contraire [de la balsamine] est synonyme de simplicité élégante. Depuis les temps les plus reculés elle figure dans les armoiries des plus grandes familles. On la voit peinte sur les éventails des grandes dames. On pourrait citer plus de cent blasons où figure l'oxalis. Même aujourd'hui sur les épaules, sur le dos et sur le devant du kimono de beaucoup de Nippons on peut voir de magnifiques compositions décoratives. Ce ne sont pas comme on pourrait le croire des dessins modernes, au contraire, les plus récents datent de plusieurs siècles et c'est le grand étonnement des étrangers, lorsqu'ils l'apprennent."

*

*

Anne-Marie Alliot, dans Dialogue avec les végétaux : 74 méthodes d'harmonisation et de guérison par les plantes (Éditions Essénia, 2014) propose l'article suivant :

Astre : Lune.

Élément : Eau.

Genre : Féminin.

Archange : Gabriel.


Message de l'âme :

"Tendre, légère, mignonnette, je me pose sur la terre comme une

promesse de géométrie sacrée.

Le 1 contient le 2, qui contient le 3,

qui contient le 4, qui contient le 5.

Je chante l'harmonie céleste.

Mes feuille sont une révérence au cœur du nombre 3 ; elles diffusent

et rayonnent dans l’horizontalité.

L'homme juste qui m'a chanté "Alléluia"

était dans la vérité de mon âme.

La nuit, je suis le nombre 1, mes feuilles se replient dans l'unité et la

force de la concentration parfaite.

Le 4 fait apparaître le soleil de ma fleur qui s'épanouit dans le 5.

L'acidité qui parcourt les veines de la terre

a fait de moi un être accompli.

Danse sur la Terre, ouvre ton cœur à la Lumière, protège-le de la

nuit et de l'obscurité, reste dans ton rayon Je Suis."


Interprétation du message de l'âme :

L'Oxalis contient l’enseignement sacré des nombres vivants. La structure physique de la plante nous parle de ces mystères. Au commencement, Dieu créa la Terre. Le 1 est le plus grand des nombres, il est l'unité, la semence, la source, le rayon Je suis sur lequel la plante nous invite à nous concentrer pour être dans la vie et ne pas nous laisser toucher par l'ombre. Le 2 est la liaison qui unit deux points. Le 3 représente le triangle qui contient le 4, il est l'intelligence. Le 4 en est sa manifestation. Le 5 au centre du carré (le 4), est la rose au centre de la croix ou encore la pyramide si on le regarde d'en haut. L'Oxalis ouvre son âme aux rayons du Soleil, comme l'homme est censé le faire et se protège de la nuit en regroupant ses feuilles en formant un petit parapluie. Cette petite plante dans le profond de son être, invite l'homme à se tourner vers ce qui est vrai, juste et bon et se détourner de ce qui est illusoire et qui conduit à la souffrance. Ainsi, l'homme peut participer à la beauté, à l'intelligence divine non humaine en laissant la clarté descendre dans son cœur puis dans sa volonté qui en touchant la matière se réalise dans les œuvres de la bonté. Tel est le message caché de l'Oxalide.

*

*





116 vues