top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Dattier



Étymologie :


  • DATTIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. Ca 1236 datier (G. de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 1337) ; 1611 dattier (Cotgr.). Dér. de datte*; suff. -ier*.


  • DATTE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 date (Roman d'Alexandre, éd. Elliott Monographs, t. II, branche III, 3301) ; 1575 prune de datte (A. Thevet, La Cosmographie universelle, X, 17 ds Hug.) ; 1600 prune datte (O. de Serres, Le Théâtre d'agriculture, VI, 26 ds Hug.) ; 1606 datte (Nicot) ; 2. loc. c'est comme des dattes! 1886 (Courteline, Les Gaîtés de l'escadron, p. 222). Empr. à l'a. prov. datil (apr. 1288 ds Rayn. ; Dauzat 1973 ; FEW t. 3, p. 2 b ; Bl.-W.5, 1re hyp.) plutôt qu'à l'ital. dattero (av. 1342 ds Batt. ; REW3, n°2457 ; FEW, loc. cit. ; Bl.-W.5 2e hyp.) convenant moins bien du point de vue phonét. ; l'a. prov. et l'ital. sont issus du lat. dactylus « datte » lui-même empr. au gr. δ α ́ κ τ υ λ ο ς « doigt » à cause de la forme allongée du fruit. L'intermédiaire d'une lang. rom. est nécessaire pour expliquer la forme fr. (cf. Fouché, p. 816).


Lire aussi les définitions de dattier et datte pour amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Botanique :

Dans La Vie et le Temps : Les nouveaux boucliers anti-âge (Éditions Flammarion, 2011) de Frédéric Saldmann, on apprend que :


Voici 2 ans, des botanistes ont signé un exploit : faire refleurir la graine d'un palmier dattier disparu il y a 2 000 ans.

Tout a commencé lors de fouilles archéologiques réalisées dans le palais d'Hérode, sur le mont Massada, cette forteresse qui garde en mémoire l'héroïsme de ses habitants : assiégés par les Romains, ils préférèrent se donner la mort plutôt que d'être faits prisonniers.

C'est là, en surplomb de la mer morte, que ces chercheurs botanistes israéliens et suisses ont découvert une graine de palmier dattier parfaitement conservée. L'usage du carbone radioactif leur permet de déterminer l'âge de la graine retrouvée : 2 000 ans ! Ils décident alors de lui donner sa chance et de la planter. Miracle : la graine antique donne bientôt naissance à un arbuste de 1, 20 mètre, en pleine santé. N'est-il pas passionnant de constater qu'après une nuit de 2 000 années de sommeil, la graine et son potentiel de développement sont restés intacts ?

Il est possible que les conditions atmosphériques régnant sur Massada aient contribué à la bonne conservation des graines, minimisant ainsi la production radicaux libres propres à accélérer le vieillissement. Cette expérience prouve néanmoins qu'une simple graine conservée dans de bonne conditions peut garder son patrimoine intact. Lequel peut donner à nouveau naissance à un palmier, et cela 2 000 ans plus tard. Qu'une espèce végétale puisse ainsi traverser le temps, avec, à la clé, la régénérescence de fruits que l'on croyait à jamais disparus, voilà une formidable opportunité de recherches.

*

*




Symbolisme :


D'après Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982),


"Le palmier-dattier est l'arbre sacré des Assyro-Babyloniens. Dans la Bible, il est un symbole du juste, roche des bénédictions divines : que le Juste, ainsi qu'un palmier, soit florissant. En Égypte, il sert de modèle aux colonnes, qui évoquent l'arbre de vie et le support du monde."

 

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), le Palmier-Dattier (Phoenix dactylifera) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Masculin

Planète : Soleil

Élément : Air

Divinités : Artémis-Diane ; Apollon ; Isis ; Râ-Soleil ; Ptah

Pouvoirs : Fécondité ; Puissance.


Utilisation rituelle : L'un des sanctuaires les plus vénérés de l'ancienne Égypte, celui d'Amon-Râ à Karnak, occupait le centre d'une oasis arrosée par une source froide à midi, chaude à minuit. La divination, d'après les frémissements des Palmiers dans la brise, y était pratiquée. Un écrivain chrétien du III e siècle, Clément d'Alexandrie, mentionne les vieux Palmiers-Dattiers d'Amon, honorés jadis et disparus avec les mythes archaïques qui les avaient consacrés.

Le bonnet-fétiche judiciaire des Africains est souvent fait d'un tronc évidé de Palmier. Le chef de tribu place ce gros cylindre de bois creux, long d'un mètre cinquante environ, sur la tête du suspect qui doit se tenir à genoux devant ses juges et maintenir d'une seule main cet encombrant couvre-chef. S'il n’y parvient pas et le laisse retomber, aucun doute, il est coupable.


Utilisation magique : Par l'énorme quantité de fruits que produit un seul arbre, le grand Palmier-Dattier a toujours été un symbole de prospérité et de fécondité : c'est l'arbre « sexuel » par excellence des Arabes. Il existe en Afrique du Nord, au Proche-Orient, d'innombrables charmes de séduction ou de puissance sexuelle aux noyaux de dattes, farine de dattes, liqueur de dattes, huile de dattes, etc.

Les palmes sont protectrices. On débite la forte tige en morceaux et on enfile ces morceaux pour en faire des colliers et des bracelets.

Le rameau entier est suspendu à l'entrée des maisons contre le mauvais œil.

Les endroits où les Palmiers-Dattiers poussent en grand nombre sont des oasis privilégiées : tornades et tempêtes de sable s'en détournent.

*

*

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


Arbre sacré chez les Assyron-Babyloniens, le palmier -dattier en Égypte « sert de modèle aux colonnes, qui évoquent l'arbre de vie et le support du monde ». Aux temps des pharaons, on pratiquait une divination par les frémissements des dattiers du sanctuaires d'Amon-Râ à Karnak. L'arbre qui produit de nombreux fruits, est un symbole de prospérité et de fertilité : c'est « l'arbre "sexuel" par excellence des Arabes. Il existe en Afrique du Nord, au Proche-Orient, d'innombrables charmes de séduction ou de puissance sexuelle aux noyaux des dattes, farine de dattes, etc. »

Ses rameaux, dont on fabrique des colliers et des bracelets, sont protecteurs ; une palme suspendue à l'entrée des maisons come le noyau de datte conservé sur soi chassent le mauvais œil. Selon un usage égyptien, la future mère d'un deuxième enfant suspend une datte en argent au cou de l'aîné pour qu'il ne ressente aucune jalousie vis-à-vis de son frère ou de sa sœur.

Le Coran et l'histoire religieuse arabe interprètent le fait que les noyaux de dattes « sont marqués d'un O » par l'anecdote suivante : la Vierge Marie se reposant sous un dattier du désert, et ressentant les premières douleurs de l'enfantement, se mit à pleurer et à supplier : « Oh ! si je pouvais seulement avoir une datte ! » ; « Aussitôt l'exclamation de sa bouche virginale alla se graver dans l'intérieur des fruits : tous depuis portent une marque circulaire semblable à la lettre O, sui se voit, en effet, sur tous les noyaux de dattes ».

Dans un autre récit, c'est Mahomet qui, affamé, croqua dans une datte avec tant de vigueur que le noyau conserva la marque de sa dent : la petite cupule se trouvant « à la partie opposée à la fente longitudinale du noyau ».

Dans la Bible, où il est l'objet de bénédictions divines, le dattier est n des symboles du juste. Voilà qui peut expliquer pourquoi l'enfant portant dans sa septième année un collier de sept noyaux de dattes enfilées sur un fil rouge écarlate ne sera jamais victime d'injustice tout au long de sa vie.

*

*

Un article du site Voyageschine.com fait le lien entre la traditionnelle Cérémonie du thé chinoise et les dattes rouges :


[...] A l’origine, la cérémonie du thé pour la famille de la jeune fille se déroulait, en règle générale, dans l'après-midi. La fiancée devait, d'abord, en privé, servir le thé à sa propre famille, avant d'être officiellement mariée.

Du côté du jeune marié, la cérémonie du thé avait lieu, la plupart du temps, le matin. Elle devait être conduite après l’union et l’installation définitive du couple dans son nouveau foyer.


Cérémonies du thé de nos jours : de nombreux couples choisissent de manifester leur respect, aux deux parties, en organisant une cérémonie du thé collective en présence de tous les membres des deux familles réunies au même moment, contrairement aux deux cérémonies bien distinctes du passé. La plupart des familles s’accordent, également, pour un banquet de mariage en commun dans un hôtel ou restaurant.

Simultanément, la mariée et le marié sont appelés à servir le thé aux deux couples de parents. Ce geste revêt une signification particulière car il confirme, qu’à cet instant, les membres des deux familles deviennent vraiment très proches.

Après la présentation du thé, les parents répondent en offrant au jeune couple des enveloppes rouges contenant de l'argent et, parfois même, des bijoux en or. Parallèlement à cela, certains parents en profiteront pour dispenser quelques conseils à leurs enfants et donner leur bénédiction exprimant, ainsi, tout leur amour et leurs meilleurs voeux pour cette union.


Types de thé utilisés lors du mariage chinois : Par le passé, les gens utilisaient, habituellement, en infusion, un mélange de graines de lotus et de dattes rouges, ou bien une composition de graines de lotus et de longanes. Dans la tradition chinoise, les longanes et les graines de lotus évoquaient les héritiers et les dattes rouges, la douceur. Tous ces éléments associés vont symboliser une vie conjugale agréable pour le couple et l’arrivée prochaine d'enfants au sein du foyer.

De nos jours, en revanche, il n'existe plus de règle définie à ce sujet. Les gens optent, fréquemment, pour le thé vert ou bien même se limitent aux boissons en bouteilles.

Les ingrédients de base servant, autrefois, dans la préparation du "thé du mariage" incarnaient les vœux les meilleurs à l'attention des jeunes mariés.

[...]

Dattes rouges : Il existe une expression d'usage pour tous les nouveaux couples chinois : "早生贵子。"(Zǎo shēng guì zǐ. /dzaou shnng gway dzrr/ “naissance prochaine de précieux enfants”), qui se réfère au vœu traditionnel selon lequel le couple accueille des enfants le plus rapidement possible.

Les dattes rouges répondent à deux significations. La première, de par son goût sucré, évoque une vie heureuse pour les chinois. Quant à la seconde, elle vient de la prononciation du mot "dattes"(枣 zǎo) très proche du mot "tot"(早) figurant dans le dicton chinois rappelé ci-dessus.

*

*




Symbolisme alimentaire :


Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :




Mythologie :


Selon Véronique Barrau et Richard Ely, auteurs de Les Plantes des Fées et des autres esprits de la nature (Éditions Plume de Carotte, 2014),


"Le héros grec Ulysse et ses compagnons furent victimes d'une herbe d'oubli. Arrivés sur l'île de Djerba, les compagnons d'Ulysse rencontrèrent les Lotophages, les "mangeurs de lotos". Ces "fruits de miel" avaient la faculté de plonger leurs consommateurs dans un état suspendu et béat. Le jujubier sauvage ou encore le dattier ont été évoqués comme étant l'arbre mystérieux cité dans ce passage de L'Odyssée. Voilà peut-être l'un des ancêtres de nos herbes d'oubli..."

*

*


772 vues

Posts récents

Voir tout

Le Palmier

Le Rameau

bottom of page