Blog

  • Anne

Bachelard, l'imaginaire du feu




Les Chemins de la Philosophie :

« L’art de tisonner que j’avais appris de mon père m’est resté comme une vanité. J’aimerais mieux, je crois, manquer une leçon de philosophie que manquer mon feu du matin. » Bachelard, pour la première fois dans son œuvre, s'éloigne de l'objectivité scientifique et ose dire "je". Il puise dans ses souvenirs d'enfance, tente d'expliquer la méditation du rêveur devant la flamme. EXTRAITS : - Archive Bachelard : Les images du feu (causerie diffusée sur Paris-Inter en 1954) (source : Gaston Bachelard, « Causeries : La poésie et les éléments », INA/Radio France) - La Guerre du feu film de Jean-Jacques Annaud (1981) - Archive Bachelard : rêverie devant la chandelle « La flamme d’une chandelle est une nourriture aérienne » (Entretien intime entre Jean Lescure et Bachelard, RTF, 1960) LECTURE : - Bachelard, La psychanalyse du feu (Folio essais, 1985) pp.24-25 RÉFÉRENCES MUSICALES : - Claude Debussy, Images livre II pour piano - Johnny Cash, Ring of fire - Shirley Bassey, Light my fire Invité(s) : Vincent Bontems, philosophe des sciences et des techniques, travaille au Larsim, le laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du CEA.


13 vues