Blog

  • Anne

Le Saumon



Étymologie :

  • SAUMON, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 salmun « poisson de mer » (Geffrei Gaimar, Histoire des Anglais, éd. A. Bell, 443 ); ca 1170 saumon (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 423a) ; 2. mil. xves. « masse de plomb ou d'étain telle qu'elle est sortie de la fonte » (Comptes des mines de Jacques Cœur, A.N. KK 329, f o41 v ods Gdf. Compl.) ; 3. 1843 adj. inv. couleur saumon (Gautier, Tra los montes, p. 14). Du lat. salmonem, acc. de salmo, salmonis « saumon ».

Définition.


Symbolisme :


*

Dans Les Cartes médecine, Découvrir son animal-totem (édition revue 1999, traduction française 2010) de Jamie Sams et David Carson,


"Le Saumon est le gardien sacré de la sagesse et de la connaissance intérieure qui, en dépit des forts courants marins, retournera toujours à la rivière qui l’a vu naître. Sa détermination est alimentée par la sagesse de l’instinct et la connaissance intérieure, qui procurent une raison d’être que ne peuvent altérer les forces extérieures. Réalisant un tour complet, les adeptes de la médecine du Saumon finissent ce qu’ils ont entrepris, accomplissant les cycles de la vie jusqu’à leur complète exécution.

La médecine du Saumon considère que chaque rencontre que vous faites élève votre degré de sagesse. Elle enseigne que même lorsque le courant de la vie semble vous emporter, vous pouvez compter sur les ressources cachées de votre esprit et de votre connaissance intérieure. L’aventure ne sera peut-être pas facile, l’opinion publique ne jouera peut-être pas en votre faveur, mais vous pouvez choisir d’honorer la sagesse qui vous habite et instinctivement faire le bon choix.

Si le Saumon a nagé jusque dans vos cartes aujourd’hui, il vous incite peut-être à croire à votre intuition et à votre connaissance intérieure. Évitez ceux qui peuvent avoir des intérêts cachés ou qui manipulent les événements à leur propre profit. Devez-vous réfléchir à vos expériences personnelles pour pouvoir établir si le courant vous fait avancer ou s’il vous ramène en arrière ?

Retournez à vos débuts et retracez votre cheminement jusqu’à aujourd’hui. La sagesse intérieure, lorsque vous l’honorez, ne vous trompe jamais.

La peau argentée du Saumon nous communique plusieurs leçons. Afin de revendiquer votre connaissance intérieure, vous devez saisir l’occasion dans chaque situation et reconnaître que la sagesse s’acquiert autant à travers les expériences faciles que les difficiles. Soyez prêt à écouter les autres tout autant que votre voix intérieure. Agissez de façon à honorer votre cheminement. Votre connaissance intérieure vous dicte de suivre le courant de vos sentiments authentiques en acceptant toutes les expériences de vie comme des leçons plutôt que comme des épreuves. Le Saumon nous montre comment chaque tournant dans la rivière est une nouvelle aventure, comportant une leçon qui nous fera grandir. Cette connaissance devient une réelle sagesse lorsque nous l’appliquons à notre vie.


A l’envers :

Si le Saumon se retrouve flottant sur le dos dans vos cartes aujourd’hui, l’insouciance vous a peut-être empêché d’atteindre votre but. Ignorez-vous les sages conseils des autres ou votre propre sagesse intérieure ? Le Saumon à l’envers peut vous indiquer de prendre un temps de repos afin de retrouver le sens du courant. Demandez-vous à quel moment vous avez sombré dans la distraction et la confusion. Puis, imaginez-vous au dernier endroit où vous étiez en pleine possession de vos moyens. Si vous ressentez une certaine sérénité, c’est que vous avez sans doute retrouvé votre connaissance et votre sagesse intérieures.

Si vous recherchez l’approbation des autres en vous conformant plutôt qu’en écoutant votre connaissance intérieure, il est peut-être temps de revendiquer votre propre autorité. Etes-vous à ce point entêté que vous refusiez la réalité d’une situation, insistant pour avoir raison et garder le contrôle, au point d’éclipser votre sagesse intuitive et votre connaissance intérieure ? Si oui, délaissez votre rigueur et retrouvez la sagesse intérieure de votre cœur et de vos sentiments. Tout comme le Saumon, les gens ont parfois besoin de remonter la rivière pour retrouver à quel endroit les méandres des courants tributaires les ont fait dévier de leur périple vers la certitude, la sagesse, l’intuition et la connaissance intérieure.


Mot-clef : sagesse / connaissance intérieure."

*

*

Pour Nicki Scully, auteure de Méditations de l'animal pouvoir, Voyages chamaniques avec les alliés esprits (1991 et 2001 pour l'édition originale ; Guy Trédaniel Éditeur, 2002), "Grand-Père Saumon est très vieux. Il était déjà là quand il y avait plus de mer que de terre, et il s'est adapté à une grande variété d'environnements autour du monde. Partout où il prospère, le Saumon est un symbole de renouveau, revenant année après année pour rappeler aux gens des cycles successifs qu'il faut donner et recevoir la vie. Quelles que soient les difficultés, rien ne le distrait de son engagement.


Les Indigènes américains de la Côte Nord-Ouest considèrent le Saumon comme sacré. Ces tribus sont très diversifiées et cultivées, en partie à cause de l'ancienne abondance de saumons. Ils pouvaient compter sur eux pour revenir chaque année pour assurer leur subsistance. Parce qu'ils pouvaient conserver leurs prises et trouver en quelques mois la nourriture nécessaire pour l'année, ils avaient le temps de s'intéresser à autre chose, aux arts et aux cérémonies.

La vie, pour nombre de ces tribus, tournait autour du Saumon, spécialement pendant la saison du frai. Ils croyaient que les Saumons étaient une race d'immortels qui se changeaient en poisson à chaque printemps pour remonter les rivières, afin de nourrir les gens. Les arêtes qui restaient après le repas étaient offertes en retour à la rivière, pour que l'esprit du Saumon puisse resurgir de la mer, permettant au processus de se répéter à la même saison l'année suivante.

Les Saumons s’adaptent très bien, passant de l'eau salée à l'eau douce quand ils remontent les cours d'eau pour frayer. A cause de la prolifération des barrages, de la disparition des forêts, et de la présence d'une multitude de gens le long des rivières quand ils fraient, beaucoup d'espèces de Saumon ont été considérablement réduites, et certaines sont au bord de l'extinction.

Le Saumon apporte de nombreux présents au Chaudron. Ce voyage véhicule pouvoir, énergie et fertilité. Le Saumon a la force, la motivation, et les facultés intuitives grâce auxquelles il sait exactement ce dont il a besoin pour procéder, et comment le faire. Il revient toujours à l'endroit de sa naissance pour frayer. Faites ce voyage de frai pour des rêves fertiles, un dessein, la réalisation de vous-même, la fertilité.


Le Voyage du Saumon fait partie des "Voyages d'éveil. Ces voyages éveillent votre potentiel pour une conscience étendue, ouvrent les portes pour laisser entrer une nouvelle compréhension dans votre conscience. savourez ces moments, et continuez à pratiquer ces voyages comme des méditations, pour catalyser encre de l'action et de la croissance dans votre vie.

Voyage du Saumon

[Faites l'alchimie du Chaudron...]

Thoth vous envoie dans une ouverture dans l'espace, et vous tombez directement dans de l'eau glacée. Quand votre tête est mouillée, le froid parcourt votre corps jusqu'à ce qui devrait être vos pieds, et vous réalisez que, au lieu de pieds, vous avez une queue. Vous êtes un saumon nageant sous l'eau, parallèle aux rides sur l'eau, à quelque centimètres sous la surface. Prenez un peu de temps pour vous habituer à être un Saumon, obtenant la sensation de votre corps et de sa relation à l'eau rapide de la rivière. Vous nagez à contre-courant, vers l'amont...

Remarquez la façon dont l'énergie circule dans votre corps de Saumon. Vous pouvez la sentir descendre de la tête à la queue, le long de votre dos, et de votre estomac. La crête de votre dos sent la chaleur de la surface de l'eau, mais celle de votre ventre saisit la fraîcheur des profondeurs. Les deux crêtes, complètement séparées, enregistrent les différente températures au-dessus et au-dessous simultanément. Cette sensibilité aux deux crêtes crée une frontière entre la stimulation d'en haut et celle d'en bas.

La stimulation sensorielle est enregistrée le long des deux crêtes, tandis que le mouvement de votre corps reste souple latéralement. La conscience de cette dualité - de ces deux choses simultanées - dissout l'énergie raide et croupie qui circule dans votre corps. Tandis que vous enregistrez en haut et en bas, vus ondulez latéralement, dans un mouvement de natation, créant l'émission explosive d'énergie collée...

Quand vous vous mettez dans l'équilibre de ces deux flux, vous êtes à même de ressentir votre relation entre les mouvements dans votre corps, en trois dimensions. Elle s'inscrit dans vos sens, car l'énergie circule constamment dans vos chakras, passant dans tous vos canaux, et connectant votre conscience avec votre ADN... L'expérience de la polarité synergique est si intense que vous avez l'impression que vous pouvez la transmettre à vos enfants. Au moment où vous la sentez à son zénith, l'énergie se met à s'accumuler dans votre queue et vos parties génitales. Des étincelles de feu affluent à votre centre, stimulant un farouche désir de réussir. L'énergie semble danser le long de votre spirale d'ADN, comme si c'était un arc-en-ciel. Vous pouvez la sentir remonter votre colonne vertébrale en dansant, et sortir par le sommet de votre crâne... Il est possible de faire l'expérience de l'orgasme ou de la libération tantrique, quand l'énergie jaillit de votre crâne, faisant jaillir votre soi extérieur comme une énergie opalescente, arc-en-ciel... Cette luminescence se reflète dans votre peau, votre brillance perlée extérieure.

L'énergie vous ramène au voyage de retour, détendu et léger... Revenez au lieu où Thoth vous attend. Passez un moment à discuter de cette expérience avec lui...

[Thoth vous aidera à réintégrer votre forme physique...]


Mot-clef : Énergie / Fertilité."

*

*

D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Confiance ; Héritage ; Abondance ; Lutte . détermination ; Renouvellement ; Esprit.


En tant que gardien ou protecteur

Protège pendant les voyages ; Empêche de se perdre.


En tant que guérisseur

Guérit la dépression ; Accroît la fertilité.


En tant qu'oracle ou augure

Renouvelez vos objectifs ; Concentrez-vous sur votre destination.


Mythes et contes

Les cultures amérindiennes, scandinaves et celtes tenaient le saumon pour sacré. Le consommer conférait la sagesse et le savoir spirituel.


Si le saumon est votre animal de pouvoir

Vous avez de solides liens avec votre parentèle. Tous les cinq à sept ans, vous allez à une grande réunion de famille, qui marque habituellement un cycle de nouveaux départs dans votre vie. Vous ne craignez jamais d'aller contre le courant si votre vision vous l'enjoint. Vous êtes déterminé, indépendant et rarement découragé par les obstacles de la vie. Les défis vous stimulent et vous motivent. Vous approchez les problèmes de front et les franchissez courageusement pour réaliser vos rêves. Si vous êtes stressé, vous êtes capable de reculer temporairement. Vous vous intéressez aux questions spirituelles. Vous ne doutez jamais de votre chemin dans la vie, ce qui peut irriter ceux qui s'efforcent de découvrir le leur.


Demandez au saumon de vous aider

- à faire un pèlerinage spirituel sur un site sacré

- à poursuivre avec ténacité vos objectifs

- à avoir le courage de vivre cotre vie comme vous le voulez.


Accéder au pouvoir du saumon en

- nageant contre le courant dans une rivière

- examinant votre arbre généalogique

- visitant votre lieu de naissance.


Les saumons se reproduisent durant les mois d'été après avoir nagé jusqu'à 3 200 km depuis l'océan jusqu'à leur lieu de naissance. Si possible, visitez la maison où vous viviez dans votre enfance et réfléchissez sur le voyage de votre vie à ce jour.


Élément Eau."

*

*

Pour David Carson, auteur de Communiquer avec les animaux totems, puisez dans les qualités animales une aide et une inspiration au quotidien (Watkins Publishing, 2011 ; traduction française Éditions Véga, 2011), le saumon appartient à la famille de la Sagesse intérieure, au même titre que l'hippopotame, le chien, l'aigle, l'ours polaire, le cheval, le coyote, le papillon, la chouette, la salamandre, le phoque, le paon, la grue, le lièvre, le tigre, le lièvre, le bœuf et la pieuvre.


"Sagesse intérieure

Invoquer un esprit animal, c'est éveiller de nouvelles perceptions. tout phénomène naturel, y compris l'animal, est intrinsèquement mystérieux. L'indicible que recèle toute forme de vie nous ramène aux questions fondamentales sur l'existence. Comment et pourquoi s'est formé le cosmos ? Pourquoi les choses existent-elles plutôt que le néant (comme s'interrogent souvent les philosophes) ? La méditation peut nous apporter une conscience silencieuse des vérités qui se cachent derrière ces énigmes. Lorsque nous plongeons nos eux dans ceux d'une autre créature, nous sommes confrontés à de profonds mystères, dont l'animal est l"incarnation vivante.

Ce chapitre présente les animaux susceptibles de nous guider vers de nouveaux indices et une acuité nouvelle. Si nous sommes prêts à nous ouvrir et à écouter, nous pouvons gagner en maturité spirituelle et avancer dans notre voyage intérieur.


Mot-clé : retour aux sources.


Dans la mythologie celtique, le saumon est associé à la sagesse et à l'éternel retour. Pour trouver vos réponses, il convient de remonter à la source de la vie. Ce retour aux sources constitue le parcours du saumon. L'alevin fraîchement éclos fait un grand voyage à travers l'océan, dans le seul but de retrouver sa source, des centaines, voire des milliers de kilomètres plus loin, dans la rivière de ses origines - personne ne sait comment. Puis, bravant de nombreux obstacles, l’intrépide poisson localise l'endroit précis où il vint au monde, pond ses œufs et le voyage peut recommencer, la nouvelle génération de saumons répétant le même processus.

Ces poissons font preuve d'une grande persévérance en retournant au lieu de leurs origines, remontant le courant de la rivière jusqu'à arriver sain et sauf, ou périr. Ils luttent contre toutes sortes d'ennemis et il est incroyable que tant d'entre eux parviennent à survivre. Ils offrent alors un spectacle magnifique, exposant leurs couleurs scintillantes lorsqu'ils 'élancent dans l'air, à contre-courant, pour négocier cascades et autres dangers. S'ils parviennent à leur destination, ils creusent une sorte de tranchée dans le lit de la rivière et y déposent leur frai. Les alevins, une fois éclos, s'élancent vers la mer.

La famille des saumons est présente dans le monde entier, peuplant les océans de la cote nord-atlantique et pacifique. Partout où il se trouve, le saumon est révéré par les populations indigènes. Il figure principalement sur les totems et dans les célébrations, comme les chants et les danses.

Si ce poisson est votre animal spirituel, vous pouvez retrouver la source des choses et offrir une aide précieuse aux autres. Vous portez le passé et êtes déterminé, n'hésitant jamais à nager à contre-courant. Vous êtes courageux et ferez face à tous les obstacles pour arriver là où vous voulez. vous êtes impulsif et guidé parfois par vos seuls instincts. Vous pourriez avoir une prescience des événements à venir ; votre don particulier est d'aider les âmes perdues à retrouver le chemin de leur maison.

L'appel du courant

Dans les légendes antiques, les saumons étaient autrefois des humains, mais préférant leur ancienne condition de poissons, ils retournèrent aux rivières et à l'océan. Dans la pensée chamanique, humains et saumons restent néanmoins de proches parents. Les chamans des cultures amérindiennes du nord-ouest sont aidés par des esprits saumons ; ils savent que cet animal est gardien et ami du peuple. En rêve, le chaman change de forme et parcourt de longues distances en compagnie du poisson.

Les membres du dénommé "peuple saumon"sont harponnés, fumés puis mangés. Lorsque c'est la saison, vous pouvez voir leurs corps orange suspendus, séchant en rangs sur des étendoirs - pratique millénaire. Vous aussi, vous pouvez cuire un délicieux plat de saumon frais sur une planche de bois près d'un feu de camp, agrémenté de baies de genièvre et d'huile de noisette. Pensez à saluer l'esprit du saumon avant de le savourer. Il convient de remettre à l'eau son épine dorsale, afin que son esprit retrouve la rivière et renaisse à la vie."

*

*

Dans son jeu de carte L'Oracle du peuple animal (Guy Trédaniel Éditeur, 2016), Arnaud Riou regroupe les animaux par famille. Le saumon appartient selon lui à la famille de la transformation avec le corbeau, la chouette, le serpent, le papillon, le scarabée, le caméléon, la licorne, la grenouille et l'hirondelle.


La transformation. Lorsque vous posez les actes justes et les paroles justes, alors les transformations de votre existence se révèlent naturellement. La transformation peut être intérieure, c'est une prise de conscience, un changement de posture, ou une transformation extérieure, un déménagement, une rupture, un nouveau job. Dans tous les cas, l'animal de cette famille vous aide à aligner vos valeurs à vos actes pour que la transformation s'inscrive dans la ligne de votre évolution intime.

Nous sommes sur la Terre pour apprendre à nous transformer, à laisser émerger notre plus belle lumière.

La nature de notre âme est de s'élever. Comme un bouchon dans le fond de l'eau, nous sommes inexorablement amenés à nous élever vers une compréhension plus fine de l'humanité. Grandir, c'est affiner ses perceptions, ouvrir son cœur, devenir un être meilleur, se libérer du jugement, des a priori, de la peur de l'autre. Ne plus être en réaction. Permettre à la plus belle partie de notre être de s'exprimer, de créer, d'oser, d'entreprendre dans la conscience et dans l'amour.

Lorsque nous sommes dans le fil du courant, et lorsque nous suivons ce mouvement d'évolution notre monde intérieur s'apaise. Nous avons de plus en plus de plaisir à nous lever le matin, nous sommes de plus en plus inspirés, nous sommes en meilleure santé et note énergie vitale s'harmonise. Pour arriver à cet état, nous devons nous transformer.

Tout au long de la première patrie de notre existence, nous avons souvent été déçus, blessés. Nous nous sommes sentis écartés, rejetés, exclus, abandonnés. Ces blessures ont créé des cuirasses qui nous ont amenés à nous méfier et à ne plus voir la beauté du monde. Nous réagissons alors à partir de nos blessures. Nous sommes prêts à saboter nos plus belles perspectives pour permettre à notre être blessé d'avoir le dernier mot.

La transformation permet de changer de paradigme, d'établir en soi et autour de soi une paix profonde et ineffable, de modifier son regard, de transformer ses habitudes, ses réflexes conditionnés, de devenir sur la Terre un être meilleur, plus aimant envers soi et envers chacun. L'amour permet tout. Lorsque notre cœur s'ouvre, nous réalisons combien nous ne sommes pas coupés les uns des autres. L'amour nous permet de voir chacun avec les yeux du cœur. C'en est fini du jugement. Nous voulons le bien de toute l'humanité, car nous sommes, en essence, cette humanité.

Les animaux de cette famille vont vous aider et vous accompagner dans cette période de la transformation. Il est temps de laisser vos vieux vêtements, ils ne vous seront plus d'aucune utilité, il est temps de laisser fondre vos vieilles peurs et de vous laisser guider par le peuple de la transformation.


Souviens-toi d'où tu viens...

Remonte à la source ....

Souviens-toi qui tu es ....

Alors, seulement tu ressentiras où tu vas.


......................................................................................................................

La carte représente une rivière animée par un torrent dynamique. Nous sommes au cœur de la forêt, dans un espace peu fréquenté par l'homme. La végétation est luxuriante, très verte. Nous sommes à l'apogée du printemps, à l'époque où les arbustes et les bosquets éclatent d'un vert vif. La grande forêt abrite des chênes, du gui, du houx.

......................................................................................................................


Le Saumon remonte la rivière. Il remonte à ses origines. Le Saumon exécute ce pèlerinage pour pondre ses œufs. Il est conscient que le mouvement de la vie naît d'un effort constant. La contrariété, l'aspérité, l'accident sont souvent nécessaires pour nous permettre de retrouver nos forces, nos ressources, notre vitalité et notre détermination. Si c'est tout un art de lâcher prise et de se laisser porter par le sens du courant, il est des périodes de notre existence où nous avons besoin de remonter à la source, de comprendre l'origine d'une situation, de ne pas rester en superficie. Dans la grande loi des causes et des effets, l'univers nous montre que rien de ce qui nous arrive n'est lié au hasard. Il n'y a pas de chance ni de malchance. Il n'y a qu'un lien ininterrompu de causes et d'effets. Chaque cause produit un effet et chaque effet trouve sa source dans une cause. C'est ce qu'on appelle la loi du karma. Si vous vous occupez de votre potager, il y a un moment où celui-ci vous donnera des fruits en abondance. C'est le karma. Si vous êtes malveillant avec votre chien, il y a de grandes chances qu'à un moment, il vous morde. C'est le karma. parfois, les liens de causalité sont enfouis dans l'inconscient, dans la généalogie, dans les vies passées. Pour comprendre ce qui nous arrive aujourd'hui, il est nécessaire de comprendre ce qui nous est arrivé hier. Cela demande du discernement, de l'honnêteté et du courage. Car la loi du karma est d'une vérité implacable. Si vous méditez et acceptez la loi du karma, vous sortez du statut de victime. Vous prenez conscience de la puissance de la responsabilité. Il n'y a plus une situation qui puisse vous échapper. Vous devenez le créateur de votre vie. Parfois, nous refusons d'admettre que nous sommes responsables de ce qui nous arrive. Le Saumon alors nous aide à recréer le lien entre les dimensions de notre existence.


Lorsque le Saumon vous apparaît dans le tirage, c'est toujours pour vous apporter un éclaircissement. Il vous aide à prendre du recul, à remonter le fil d'un événement en vous accompagnant vers l'introspection. Il vous aide à retrouver le fil de votre propre courant. Il vous aide à éclairer les motivations inconscientes, à débusquer les attitudes qui pourraient être toxiques, les postures d'auto-sabotage. Le Saumon est toujours un allié de choix dans une thérapie, dans une méditation, dans un voyage intérieur. Le Saumon peut aussi vous aider à revenir sur un choix posé, à reprendre une parole que vous auriez donnée trop rapidement. Il peut également vous signaler qu'une relation passée peut resurgir dans votre vie. Enfin, il peut vous encourager à prendre soin de relations anciennes.


Mots-clés : L'introspection - La constance - Le courage - L'honnêteté - Le retour en arrière - La généalogie - La famille - Les origines - L'histoire - Les vies passées.


Signification renversée : Lorsque le Saumon apparaît dans sa position renversée, c'est pour vous inviter à l'introspection. Il peut vous interroger sur l'itinéraire que vous avez choisi. Par quoi est-il animé ? Le Saumon renversé vous interroge sur votre engagement. Il peut vous signaler que vous hésitez à avancer sur un chemin alors que vous avez déjà pris la décision et que, dans ce cas, il est nécessaire d'aller de l'avant, de cesser de vous poser des questions. Entre la nécessité d'aller de l'avant et les occasions nécessaires de se poser pour revenir à la nature de votre choix., le Saumon est un allié de marque pour vous aider à prendre les bonnes décisions.


Le message du Saumon : Je suis le Saumon. Je t'accompagne sur le chemin qui t'amènera à la source, à la genèse. Te souviens-tu d'où tu viens ? Je viens à toi pour te poser la question. La seule question que je porte avec moi dans mon cœur. Prends le temps de te poser avant de répondre, car une fois admise, cette réponse orientera définitivement ta vie autrement. La question que je te pose est : "As-tu pardonné ?" Comprends-moi bien. Il ne s'agit pas du pardon de politesse qui perturbe parfois l'authenticité des relations, il s'agit du pardon fondamental, celui qui te fait reprendre ta destinée en mains. Car tant que nous rendons l'autre responsable de ce qui nous est arrivé, aussi forte qu'ait été la blessure, nous demeurons à l'état de victime. Nous restons comme un petit enfant qui attend qu'on vienne s'occuper de lui. C'est à une autre voie que je t'invite. Je t'invite à la voie de la maturité, de la responsabilité. Aussi, je t'invite à reprendre la conduite de ta vie. Si tu es prêt à pardonner, alors, je t'apprendrai que tu peux créer ta vie comme tu l'entends, et plus rien ne te sera inaccessible. Tu découvriras avec moi ton véritable pouvoir, celui qui t’accompagne vers l'abondance, vers la guérison, vers la réconciliation inconditionnelle.


Le rituel du Saumon : Je m'allonge sur le sol, sur un petit matelas ou sur mon lit. Je m'isole dans un endroit confortable. Je respire profondément. J'imagine que je nage dans un torrent, à contre-courant. Je laisse revenir à ma mémoire tous les événements de la journée. Je repasse le film à l'envers jusqu'au moment où je me suis réveillé, puis tous les événements jusqu'au début de la semaine, puis jusqu'au début de l'année et je remonte ainsi les années les unes après les autres comme on remonte les pages d'un livre d'images. Sans état d'âme, avec un grand discernement. Je remonte ainsi jusqu'à mon adolescence, mon enfance, jusqu'à ma naissance et plus tôt encore, alors que j'étais dans le ventre de maman et avant encore, au moment où s'est déclenchée l'intention de l'incarnation, l'impulsion des profondeurs. Quelles que soient les images qui me viennent, je diffuse sur elles une belle lumière bleutée. Je dépose de l'amour sur l'enfant que j'ai été, en me pardonnant de n'avoir pas toujours su, pas toujours été capable. Je me visualise me laisser porter dans un lac immense, immobile.

Je respire profondément, puis je visualise à présent que je nage dans le sens du courant. Je repasse le film dans l'autre sens. Je diffuse de la lumière depuis ma naissance jusqu'à l'âge que j'ai actuellement, jusqu'au moment présent. Je prends le temps d'éclairer chaque période de ma vie. Je respire profondément, je laisse diffuser la paix en moi.... Lorsque je suis arrivé au présent, je me répète cette phrase : "Je suis bienvenu, je suis accueilli, je suis nécessaire."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Saumon est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Saumon symbolise la maison (chez soi), la renaissance et une attitude positive. Le saumon naît dans l'eau douce. La plupart d'entre eux migrent vers l'océan et remontent ensuite jusqu'à leurs frayères d'eau douce, en voyageant sur une distance qui peut atteindre 5 600 kilomètres. Ils ne mangent pas lorsqu'ils remontent le courant, mais prennent leur énergie de la graisse qu'ils ont stockée dans leur ventre. Ils pondent entre ​​2 500 et 7 000 œufs. La moitié d'entre eux vont mourir après la ponte, et ceux qui ne meurent pas vont pondre encore deux ou trois fois. Cela veut dire que pour vivre une renaissance il vous faut revenir à vos racines. Votre attitude positive vous permettra de voir ce qui est important pour votre croissance personnelle ou spirituelle à ce moment-là. Il se peut que vous ayez besoin de lâcher quelque chose qui vous retient ou bien de vous reconnecter à quelque chose que vous avez oublié.


Talents : Agilité ; Ancienne sagesse ; Confiance en soi ; Courage ; Créativité ; Flexibilité ; Généreux ; Donne de bons conseils ; Humble ; Perspicacité ; Triomphe des obstacles ; Passionné ; Régénération ; Connaissance spirituelle ; Force ; Tendre ; Tolérant ; Résistant ; Compréhension des messages divins.


Défis : Combatif ; Autoritaire ; Égoïste ; Inflexible ; Trop intense ; Imprudent ; Prend des risques ; Entêté ; Recherche les émotions fortes.


Élément : Eau.


Couleurs primaires : rose orangé.


Apparitions : Le saumon vient vous dire que vous êtes sur le point de vivre une grande aventure. Faites vos bagages et laissez le saumon vous guider. Il vous montre des voyages lointains dans des contrées éloignées, mais il revient toujours à la maison pour se ressourcer avant de repartir. Le saumon signifie que, lors de ce voyage, qu'il soit spirituel ou que ce soit une expérience personnelle, vous allez découvrir la signification divine de votre vie, son but et sa joie. Vous êtes destiné à voir le point de vue universel, pas seulement la vue d'ensemble. Il y a un dessein dans chaque chose, et il vous est montré comment toutes les parties sont interconnectées. Vous êtes très énergique et vous oubliez souvent de manger parce que vous vous immergez dans vos découvertes ou dans le travail que vous êtes en train de faire. Le saumon vous donne de la détermination, de la confiance, de l'agilité, et la faculté de comprendre et partager les messages divins, la connaissance spirituelle et l'ancienne sagesse. Votre perspicacité sera importante pour aider les autres à comprendre leur propre but et chemin de vie.


Aide : Vous avez besoin d'être plus aventureux et d'oser davantage. Le saumon peut vous aider à sauter par-dessus les obstacles pour atteindre vos buts. Il vous donne l'ambition et l'impulsion de triompher de ce que les autres considèrent comme des empêchements qui rendent la réussite impossible. Pour vous, ce ne sont que des choses sur lesquelles vous devez l'emporter pour atteindre votre destination finale. Si vous êtes en train d'envisager de démarrer quelque chose de nouveau, mais que vous hésitiez parce que vous savez que ce sera un chemin difficile à suivre, et qui va vous demander beaucoup de temps et d'énergie, le saumon peut vous montrer la récompense au bout du chemin. La maison et la famille sont importantes pour vous. Le saumon peut vous montrer comment faire pour que les choses continuent à avancer dans la fluidité et il peut vous donner les paroles de sagesse et la guidance nécessaires pour que le feu de votre foyer continue à brûler ardemment pour votre famille.


Fréquence : L'énergie du saumon est courbe, longue et profonde. Elle bouge avec souplesse et grâce. Elle fait un bruit de frétillement suivi d'un brusque grincement.


Imaginez...

Vous avez toujours voulu voir la migration des saumons. Aussi, cette année, faites-vous une réservation dans un hôtel situé près d'une des rivières où a lieu la migration. Vous vous asseyez dehors sur les rochers au bord de la rivière et vous observez les centaines de saumons batailler contre l'impossible en remontant le courant, sautant par-dessus de petites cascades pour revenir à leurs frayères de ponte. Vous êtes empli du sentiment d'avoir un but dans votre vie en voyant ces gros poissons qui se propulsent dans les airs, puis disparaissent dans l'eau au sommet de la cascade. Certains n'y réussissent pas au premier essai, mais ils n'abandonnent pas. Ils sautent encore et encore jusqu'à y arriver. Leur courage est inépuisable, leur détermination incomparable. Pendant trois jours, vous les observez, pendant trois jours, vous ressentez la connexion avec leur nature divine. Vous rentrez chez vous rempli du sentiment que votre vie a un sens, et en ayant confiance d'avoir en vous les capacités pour réussir.

*

*




Symbolisme celte :

Dans le Dictionnaire des symboles (1969, édition revue et corrigée 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


"Le symbolisme du poisson est, dans le monde celtique, à peu près concentré dans le saumon, qui a été autrefois très commun et a joué un rôle important dans l'alimentation des peuples nordiques. Les autres espèces n'apparaissent pour ainsi dire pas, hormis la baleine (dont le nom est d'emprunt germanique). Dans les textes, le mot poisson, employé sans autre précision, est presque toujours synonyme de saumon. Le saumon est l'homologue du sanglier et c'est l'animal de la science sacrée. Il est question dans bon nombre de textes irlandais d'une fontaine de sagesse : sur ses bords pousse un coudrier, ou un sorbier, couvert de noisettes écarlates. Dans son eau vivent des saumons de sagesse, qui se nourrissent des noisettes tombant dans l'eau. Quiconque mange la chair de ces poissons devient voyant et omniscient. C'est ce qui arriva au héros Find quand il était jeune garçon : élève d'un poète ou file, il était occupé, un jour, à faire rôtir un saumon pour le compte de son maître. Mais il se brûla en tournant la broche et il porta le doigt à sa bouche. Il fut aussitôt rempli de la science universelle et eut une dent prophétique : il lui suffisait de placer son pouce sous sa dent de sagesse et de la mâcher pour être doué de prophétie. Le saumon est encore la nourriture d'Eithne (allégorie de l'Irlande), après sa conversion au christianisme. Animal druidique par excellence avec le sanglier et le roitelet, le saumon est un des symboles de la sagesse et de la nourriture spirituelle. On le retrouve comme animal primordial dans le conte arthurien de Kulhwch et Olwen, dans le récit apocryphe des Anciens du Monde au Pays de Galles, dans les aventures de Tuan mac Cairill en Irlande. La forme de saumon est le dernier degré de la métempsycose : après avoir vécu cent ans sous cette forme, Tuan est péché, apporté à la reine d'Irlande qui le mange et en devient enceinte."

*

*

Dans L'Oracle des Druides, Comment utiliser les animaux sacrés de la tradition druidique (édition originale 1994 ; traduction française Guy Trédaniel 2006) de Philip et Stephanie Carr-Gomm, on peut lire que le saumon est associé à trois mots-clefs :


- sagesse ;

- inspiration ;

- rajeunissement.


La carte montre un saumon sautant vers la noisette qui tombe dans l'eau. C'est le fruit de l'un des neuf arbres de la sagesse poussant autour de l'étang sacré. Le signe ogham désignant le roseau - Ngetal - est gravé sur une une noisette au premier plan.

Le saumon est profondément sacré dans la tradition druidique où il est considéré comme l'un des plus vieux animaux du monde. Remontant les rivières en surmontant de très nombreux obstacles, il retourne sur son lieu de naissance pour s'y reproduire. Il nous montre ainsi que pour trouver la sagesse, nous devons faire le bilan de notre vie et retourner consciemment vers nos origines, notre enfance et peut-être au-delà, vers le dieu ou la déesse. Le saumon nous rajeunira et nous donnera l'inspiration à condition que nos comportements ne fassent pas obstacle à ses dons. Il nous engage à rester ouverts et innocents, en abandonnant toute attitude d'entêtement.


Renversée, la carte peut indiquer que vous construisez des obstacles sur votre chemin, essayant de réussir à tout prix, ou comptant sur quelqu'un d'autre pour vous procurer la sagesse. Lisez les histoires de Taliesin et de Fionn mac Cumhaill et essayez d'adopter une attitude plus détendue et ouverte face à la vie. Le saumon ne remonte pas les rivières en luttant contre elles ; pour s'aider à sauter, il utilise les courants contraires qu'il sait trouver sous la surface de l'eau. Joyeux, il bondit et comme lui vous devez peut-être retrouver en vous votre joie et votre fraîcheur d'enfant - cela s'applique à l'interprétation de la carte à l'endroit ou renversée.

Le Saumon dans la Tradition


Plonge souvent ton regard dans les profondeurs de l'étang de Fec,

Plonge souvent ton regard dans le lac des pensées

et tu calmeras l'esprit qui s'agite,

tu découvriras les secrets engloutis, l'amour, le lumière,

hors de toi, en toi, faisant éclore des merveilles

sur les bords de la Boyne


Extrait de "La Chanson du dieu Saumon" de W. P. Ryan


La quête druidique de la sagesse et de la science finit toujours par conduire au saumon Bradan, le plus ancien des animaux, vivant dans le puits de la sagesse, à la source de la vie. On l'appelle le puits de Conlas, ou de Segais dans la mythologie irlandaise. La rivière Boyne y prend sa source, rivière sacrée qui coule dans la vallée du même nom où sont construits les anciens temples druidiques de Newgrange, Knowth et Dowth.

Neuf noisetiers poussent autour de cette source sacrée et leurs noisettes nourrissant le saumon, infusent la sagesse au poisson et à l'eau. L'ayant découverte, le roi Cormac la décrit en ces termes : c'est "une fontaine étincelante dont cinq ruisseaux jaillissent. Les foules viennent en boire l'eau à tour de rôle. Les noisettes pourpres de ses neufs noisetiers tombent dans la fontaine où cinq saumons les cassent et laissent leurs coquilles flotter dans le courant."

Le dieu Mannanan nous explique cette vision, montrant comment la sagesse druidique se perpétue dans de tels contes : "Les cinq ruisseaux qui sortent de la fontaine représentent les cinq sens. La connaissance s'acquiert à travers eux et l'on ne peut obtenir sans boire l'eau de la fontaine et l'eau des cinq rivières. Les sages les plus accomplis sont ceux qui boivent à chacune d'elle."

Mannanan nous révèle que la connaissance s'obtient par l'intermédiaire des sens mais aussi par l'inspiration et l'intuition que nous trouvons dans la fontaine d'elle-même. Tant que nous n'avons pas bu de son eau, nos expériences et notre vie n'auront aucun sens.


Sagesse Blanche et Finn le Blond


Dans un conte irlandais, Fionn mac Cumhaill (Finn MacCool), un jeune homme nommé Deimne s'installe sur les bords de la Boyne pour y apprendre la poésie. Finneces (Sagesse Blanche), trouvant le Saumon de la Sagesse qu'il guettait depuis sept ans, lui confie la cuisson du poisson, lui interdisant toutefois d'en manger la chair : une prophétie avait annoncé que Finneces trouverait le saumon, le mangerait et obtiendrait la connaissance. Mais pendant la cuisson, le jus du saumon éclabousse Deimne et lui brûle le pouce. Immédiatement, le garçon suce la brûlure pour l'apaiser et reçoit ainsi la sagesse du saumon. Finneces, le vieux poète, comprenant que la prophétie parlait de Deimne et non de lui, le nomme Fionn le Blond.

Un conte pratiquement identique existe au Pays de Galles : Gwion doit veiller sur un chaudron où cuit la potion préparée par Ceridwen pour infuser la sagesse à son fils, Grande Corneille. Mais c'est Gwion, brûlé au doigt, qui obtient la connaissance et Ceridwen, furieuse, le chasse. A la fin d'une série de métamorphoses, il se transforme en grain de blé et elle en poule rousse afin de l'avaler. Plus tard, lui redonnant naissance, elle l'attache dans un sac en cuir qu'elle jette à la rivière. Elphin aperçoit par hasard le sac, dans le barrage à saumon de son père. Il sauve l’enfant et l'appelle Taliesin (Front Radieux).

Ces deux contes parlent tous deux de la découverte inattendue de la sagesse, suggérant que nous ne devons pas nous exténuer à la chercher. Elle est donnée aux innocents et aux humbles plutôt qu'à ceux qui croient pouvoir l'attraper.

Le plus ancien des animaux


Le saumon avait une telle importance chez les druides, qu'on le trouve représenté sur les stèles pictes. On disait que quiconque mangeait du saumon trouvait l'inspiration, puisque ce poisson avalait les noisettes magiques dont les tâches rousses sur ses flancs étaient le signe.

Dans le conte de Cuhlwch et Olwen, le héros et ses compagnons sont menés jusqu'au saumon de Llyn Llyw (Lac du Chef), le seul de tous les anciens animaux à pouvoir les conduire vers Mabon (l'enfant-dieu, équivalent druidique d'Orphée, d'Apollon et du Christ, qui amène aux hommes la vie éternelle et la puissance).

Tous ces contes associent intimement la jeunesse et la sagesse. Par jeunesse, ils n'entendent pas celle du corps mais celle de l'esprit, que les sages possèdent à tout âge. Ils nous donnent peut-être une indication sur la façon dont les druides renaissaient à eux-mêmes, trouvant la jeunesse au cœur de la vieillesse, tout comme la sagesse des anciens est accessible aux jeunes. On nomma plus tard ce processus de rajeunissement, la quête de l'élixir de vie ou de la jeunesse éternelle."

*

*

Selon Sabine Heinz, auteure des Symboles des Celtes (1997, traduction française : Guy Trédaniel Éditeur, 1998),


"Les poissons, des saumons ou des truites probablement, parfois un dauphin, apparaissent sur les pièces de monnaie, les chaudrons, les pierres, les sceptres... Chez les Celtes insulaires, le saumon était le poisson dont on se nourrissait essentiellement. Dans certains récits irlandais, il représente l'un des principaux aliments. Les saumons (et les pommes) sauvent Maildun de la faim au cours de son voyage ; ils sont les seules denrées comestibles sur une île pleine de saumons géants. Cette île souligne le lien existant entre les saumons et le culte de l'eau d'une part et les sources curatives d'autre part, tout comme dans le conte de Baranor : Baranor attrape le saumon aveugle, le mange et devient l'homme le plus fort du monde. De plus, tout ce qu'il fait se termine bien. Avec quelques gouttes d'huile de saumon et de l'eau, Baranor est capable de guérir.

Par la suite, le saumon, la truite et parfois aussi une anguille habitent toujours une fontaine sacrée. Il existe des parallélismes en Chine, en Afrique et en Amérique. Les poissons vont et viennent entre les mondes ; dans la nature, ils gagnent régulièrement leurs frayères et l'anguille change même d'élément, puisqu'elle rampe sur la terre. Les métamorphoses en poisson sont fréquentes ; par la suite, ils deviendront des porteurs d'âmes, comme dans le cas de CùRoi.

Dans la tradition des Celtes insulaires, c'est le saumon qui fait traverser l'eau aux libérateurs, au contraire de la tradition celtique continentale où le dauphin emmène les morts dans l'Autre Monde (représenté sur le chaudron de Gundestrup).

Dans la tradition irlandaise et écossaise il existe plusieurs versions du saumon de la sagesse ; dans certaines, il est l'incarnation du premier être humain en Irlande. Dans Kulhwch ac Olwen, il semble être la plus ancienne créature, car lui seul sait où vit Mabon vab Modron. On suppose que le saumon est un vieil homme qui habite le fleuve et avec qui l'on doit se réconcilier pour que la pêche soit bonne ; les Celtes insulaires pensaient, croit-on, qu'il y avait un Dieu-Saumon.


On avait prédit depuis longtemps qu'un homme appelé Finn serait le premier à magner le saumon de la sagesse qui nageait dans le lac Linn-Fec près de Boyne, et qu'il aurait alors la Connaissance et pourrait prédire l'avenir. Un vieux poète nommé Finn connaissait la prophétie est espérait être cet homme ; il alla donc s'installer dans une maison située au bord de ce lac. Il pêchait chaque jour, du marin au soir, espérant attraper le poisson.

A la même époque, un jeune homme appelé Demna fuyait d'un lieu à l'autre, se déguisant pour échapper à ses ennemis héréditaires. Il longea ce lac par hasard ; le vieil homme le prit comme serviteur. Au bout d'un certain temps, le poète finit par pêcher le saumon. Il donna le poisson au jeune homme pour qu'il le fît griller, mais l'avertit de ne pas manger le poisson ni d'en goûter. Demna obéit et fit griller le poisson sur le feu. Peu après, la chaleur boursoufla la chair du poisson et Demna essaya de faire disparaître la cloque en appuyant dessus avec son pouce. Mais il se brûla et, sans réfléchir, mit son pouce dans sa bouche ; il heurta l'une de ses dents. Une fois que le saumon fut cuit, le poète demanda au jeune homme s'il avait mangé un morceau de poisson. Ce dernier répondit que non, mais lui raconta qu'il s'était brûlé le pouce et l'avait mis dans sa bouche. Le poète s'exclama alors : "Ton nom n'est pas Demna mais Finn. La prophétie s'est réalisée ; tu es maintenant devin et tu as acquis la Connaissance." A partir de ce moment, chaque fois qu'il voulut regarder l'avenir ou bien réfléchir avant d'agir, Finn mit son pouce contre la dent qu'il avait heurtée en faisant griller le Poisson.


Étant donné la tradition littéraire pratiquement commune avec l'Irlande jusqu'au XVIIe siècle, il existe en Écosse deux histoires semblables. Le héros s'appelle Fionn Mac-Cumhal. Dans l'une de ces histoires, la truite remplace le saumon. Le doigt qui apporte la Connaissance apparaît également chez Gwion Bach qui devient poète après que quelques gouttes provenant du chaudron de Ceridwen soient tombées sur son doigt.

Avec la christianisation, le saumon devint le symbole du Christ."

*

*

Selon Thierry Jolif, auteur de B. A.-BA Mythologie celtique (Éditions Pardès, 2000),


"Le saumon est lui aussi [au même titre que le sanglier] lié au sacerdoce. Il symbolise la science et la connaissance, tels, dans la description de la source dans L'Aventure de Cormac au Pays de la Promesse, les saumons qui se nourrissent des noix qui tombent des coudriers plantés alentour.

Le conte gallois Kulhwch et Olwen contient un épisode des plus intéressants concernant le symbolisme du saumon. Kulhwch, accompagné des chevaliers d'Arthur, parti en quête des objets et des êtres fabuleux requis par le géant Yspaddaden en échange de la main de sa fille Olwen, rencontre le Saumon, dernier des animaux primordiaux qui jalonnent cette recherche de Mabon, fils de Modron. Le saumon de Llynn Llyw, en remontant le courant, conduit deux des compagnons de Kuhlwch vers la prison où est enfermé Mabon (qui n'est autre que l'un des noms de l'Apollon celtique, qui n'était pas en Gaule considéré dans son aspect solaire mais bien dans celui de médecin, lié au rôle guérisseur des eaux souterraines).

Le symbolisme lié au saumon a peut-être aussi quelque chose à voir avec sa capacité à remonter le courant.

"D'ici, le monde céleste est en quelque sorte à contre-courant" (in Jaiminiya Brâhmana, III, 150, cité par A. K. Coomaraswamy, La Doctrine du Sacrifice, Dervy, 1997).

C'est bien en nageant à contre-courant que le saumon de Llynn Llyw permet aux compagnons de Kullhwch de retrouver Mabon. En outre, le saumon est le seul animal qui possède la connaissance nécessaire à la découverte de la prison dans laquelle est retenu Mabon."


p. 102 : "Les noix, les glands et les noisettes sont traditionnellement considérés comme des fruits de connaissance et de sagesse. Dans Le Voyage de Cormac au Pays de la Promesse, il est dit que les neuf coudriers de Buan laissaient tomber leurs fruits dans une source où cinq saumons les saisissaient, puis jetaient les coquilles dans cinq ruisseaux dont le bruit était plus doux que toute mélodie.

Le saumon symbolise la connaissance, et la source qui se trouve dans l'Autre Monde est bien évidemment la source primordiale, la source de toute vie. Extraite du Dindshenchas métrique, cette strophe est sans aucun doute plus évocatrice qu'un long discours :


"Du suc des noix, ce n'est pas une chose vulgaire, furent faites les coquilles d'inspiration qui descendent à tout moment des ruisseaux au flot vert." (Traduction Christian-J Guyonwarc'h, in Les Druides, Ouest-France, 1986, chapitre troisième, II, 8, Le chêne, le sorbier et le coudrier ; L'if et le pommier, p. 152)."

*

*

D'après Didier Colin, auteur du Dictionnaire se symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) :


"Pour les Celtes, le saumon avait des caractéristiques assez similaires à celles du sanglier. Il constituait une nourriture sacrée, digne des dieux. Qui se nourrissait de sa chair était assuré d'être plus fort ou plus puissant. Mais alors, par son pouvoir de remonter le courant, de sauter dans les cascades et les torrents dans le sens inverse de l'écoulement des eaux, ce poisson avait un caractère magique. Dès lors, le pêcher et se nourrir de sa chair, croyaient-ils, pouvait rendre sage et omniscient, capable d'atteindre une éternelle jeunesse, ou de remonter le temps très loin, jusqu'au royaume des ancêtres, aussi bien que de prophétiser.

Le saumon n'est donc pas un poisson comme les autres, il est magique. Et lorsqu'il surgit dans un rêve, il vous met sur la voie des origines, il vous invite à remonter aux sources, à vous régénérer dans le passé, à revenir sur vos pas pour trouver ce dont vous avez besoin, peut-être même des solutions à vos problèmes."

Dans Emblèmes et symboles des Bretons et des Celtes (2001) de Divi Kervella, on apprend que :


Le saumon est appelé eog en breton. "Animal de la science sacrée, il est le symbole de la sagesse et de l'omniscience ; en effet, il remonte à la source de toute chose.

De nos jours le saumon symbolise en Bretagne la qualité de l'eau, comme le fait l'association Eau et Rivières de Bretagne.

C'est également l'emblème qui apparaît sur l'écu de la ville de Châteaulin, sise sur les bords de l'Aulne, particulièrement réputée pour ses saumons ; le sobriquet de ses habitants est d'ailleurs Penn-eog (tête de saumon) !"

Dans Animaux totems celtes, Un voyage chamanique à la rencontre de votre animal allié (2002, traduction française : Éditions Vega, 2015), John Matthews nous propose la fiche suivante :


"Saumon = irlandais : eo, eu, eicne, bratan, maigre ; gallois : eog sarnwn ; gaélique : bradan, iasg geal ; langue de Cornouailles : eok ; breton : eog.


Dans la tradition celte, les poissons, et notamment le saumon sont considérés comme des symboles de sagesse particulièrement forts. Le saumon est un des animaux les plus anciens, et sa mémoire proverbiale remonte à la source de la création d'elle-même. Tout ce qui s'est jamais produit est retenu dans la mémoire du saumon.

Comme on l'a vu dans l'histoire britannique de Culhwch et Olwen, ceux qui recherchent Mabon, fils de Modron, interrogent de nombreux animaux, qui chacun les renvoie à un autre animal. Mais le dernier consulté est un saumon, qui a entendu les cris d'angoisse de Mabon percer les murs de la forteresse de Caer loyw (Gloucester). Ensuite, le grand poisson va jusqu'à porter les chercheurs sur son dos et les aider à faire sortir Mabon.

Les pouvoirs mystérieux du saumon étaient visibles de ceux qui observaient son prodigieux retour chaque année sur son lieu de naissance pour s'accoupler et frayer. Une multitude de poissons tachetés d'arc-en-ciel remontant à leur source offrait ainsi un spectacle impressionnant. Les Celtes eux-mêmes étaient fidèles à leur source et gardaient foi en elle. La transmission orale du savoir traditionnel était par conséquent strictement respectée mot pour mot.

La quête du saumon de sagesse devint une des tâches primordiales du chaman, d'où l'histoire de Fionn, dans laquelle l'ancien Finneces ("chercheur de Finn") charge Fionn de surveiller le poisson pour s'assurer qu'il ne brûle pas. En faisant cela, il laisse passer sa chance de devenir un sage, car c'est sur le pouce de Fionn, qu'un liquide chaud gicle du poisson ; il met alors son pouce dans la bouche pour le refroidir, transmettant ainsi le pouvoir à lui-même. A partir de ce moment-là, il suffit à Fionn de mettre le pouce dans la bouche pour répondre à toute question se posant à lui.

L'association du saumon à la sagesse et au fait d'acquérir la connaissance provient probablement du fait qu'il nage dan le bassin de Segais, à côté duquel poussent les neuf noisetiers de la sagesse. Les noisettes tombent de l'arbre dans l'eau et sont mangées par le saumon, qui peut alors transmettre la sagesse aux individus. Le saumon d'Assaroe est un des poissons les plus célèbres du monde celte - il était au moins aussi ancien que le temps et avait assisté à tous les espoirs et déboires de l'humanité. Son histoire se déroule tout au long du cycle des légendes des animaux totem racontées dans la deuxième partie.

L'importance du saumon en tant que créature magique est rappelée par le fait que la bénédiction traditionnelle de slainte en bhradain ("[à vous] la santé du saumon"), est encore célébrée. Le saumon est un compagnon merveilleux pour tout voyage associé à la quête de savoir, à la guérison et au rétablissement.


Préceptes du totem :

Éclaireur : Saute de toutes tes forces.

Protecteur : Méfie-toi des plus gros poissons.

Challenger : Pourquoi procèdes-tu ainsi ?

Aide : Envisage toutes les possibilités."

*

*

Selon Gilles Wurtz, auteur de Chamanisme celtique, Animaux de pouvoir sauvages et mythiques de nos terres (Éditions Véga, 2014),


"Le saumon est un poisson qui naît en eau douce pour ensuite partir vers la mer où il passe une ou plusieurs années avant d'être poussé par son instinct qui peut lui faire parcourir des milliers de kilomètres pour remonter le fleuve (ou la rivière ou le petit ruisseau) où il est né pour y frayer. Il peut franchir des cascades de 3 mètres de hauteur. Certaines espèces de saumons repartent vers la mer pour revenir se reproduire une deuxième fois, c'est le cas du saumon de l'Atlantique que nous rencontrons en Europe. Lorsqu'il passe de l'eau saline à l'eau douce, et vice versa, le saumon subit une métamorphose physiologique qui lui permet ce changement d'environnement.

Une métamorphose plus spectaculaire est celle du saumon rouge du Pacifique, elle a lieu lors de sa remontée des cours d'eau. La peau de ce saumon vire du gris au rouge, sa tête devient verte, une bosse se forme sur le dos du mâle et les mâchoires prennent la force de crochets. Après le frai, les saumons sont frappés d'un vieillissement fulgurant qui leur est fatal. Les causes de leur mort si rapide restent encore mystérieuses.

Applications chamaniques celtiques de jadis

La métamorphose du saumon ainsi que son savoir et sa sagesse sont des sujets de prédilection des mythes celtiques. Les Celtes, qui côtoyaient le saumon de l'Atlantique, voyaient bien qu'il passait de l'eau douce à l'eau salée, grâce à une métamorphose de ses fonctions corporelles (ils ne connaissaient pas le saumon rouge du Pacifique qui subissait une métamorphose autrement plus visible). De plus, ils connaissaient l'étonnant parcours du saumon qui quittait le ruisseau où il était né pour partir vivre dans l'immensité de l'océan et finalement revenir frayer dans son cours d'eau d'origine, et grande était la sagesse qu'ils lui attribuaient : ils se rendaient bien compte qu'une telle expérience de vie enrichissait considérablement. L'esprit du saumon était donc régulièrement interrogé, il était l'un des oracles du monde des esprits les plus souvent consultés.

Les Celtes voyaient dans le saumon un des maîtres de la métamorphose. La métamorphose consiste à devenir le modèle choisi - animal ou végétal, arbre, plante - afin d'acquérir ses capacités, son instinct, son intelligence, son expérience. Mais se métamorphoser signifie aussi vivre et intégrer les capacités physiques et sensorielles de son modèle pour les développer en soi et les utiliser dans son quotidien. Le saumon était donc un des esprits enseignants majeurs de la métamorphose.

Applications chamaniques celtiques de nos jours

De nos jours, comme au temps des Celtes, nous pouvons contacter l'esprit du saumon dans notre pratique chamanique pour les mêmes raisons : apprendre, grandir en sagesse.

L'oracle du saumon aura toujours une réponse à donner.

De même, tout praticien du chamanisme celtique qui souhaite aujourd'hui intégrer les bienfaits d'une métamorphose peut s'adresser à l'esprit du saumon qui se chargera de lui enseigner les bases, les fondements de cette pratique.

Mot-clefs : La sagesse ; La métamorphose."

*

*



Mythologie :

Dans Histoire de Lynx (Éditions Plon, 1991), Claude Levi-Strauss analyse les mythes des Amérindiens pour en découvrir les constantes :

"En Amérique du Nord, les Salish ont un mythe sur l'origine des saumons très proche de celui par lequel les Bororo, voisins des Gê, expliquent à leur façon - différente de celles des Gê - l'origine des cochons sauvages. Rappelons ce mythe (indexé M 21 dans le Cru et le cuit, p. 102-103). jour après jour les hommes revenaient de la pêche les mains vides. Leurs femmes annoncèrent que'elles iraient pêcher elles-mêmes. En fait elles se contentaient d'appeler les Loutres auxquelles elles se prostituaient contre du poisson. Méfiants, les hommes qui continuaient à ne rien prendre firent espionner les femmes par un oiseau. En suite de quoi ils surprirent les Loutres et les étranglèrent. Pour se venger, les femmes administrèrent à leurs maris une potion magique qui les transforma en cochons.

Or d'un petit groupe salish de l'estuaire du Fraser, les Tcilqéuk (nom habituellement transcrit Chilliwack), provient un mythe dont, malgré ses obscurités et ses lacunes, la ressemblance avec celui des Bororo saute aux yeux.

Il y eut jadis une famine. Les hommes partirent loin du village et réussirent à pêcher quelques saumons. Au lieu de les rapporter aux femmes et aux enfants, ils décidèrent de les manger seuls et d'abandonner leurs familles. Un garçon, qu avait accompagné les pêcheurs, prévint sa mère. Furieuses, es femmes se livrèrent à une opération magique sur les lits, les couvertures et autres possessions de leurs maris, ce qui entraîna la transformation de ceux-ci en oiseaux. Il s'envolèrent, leur troupe se posa plus loin sur le fleuve. Castor qui se trouvait là leur révéla où était le pays des saumons et les aida à se réconcilier avec leurs épouses. [...]

Mais surtout, le mythe tcilqéuk et le mythe bororo se révélèrent étroitement parents. Des animaux médiateurs entre la terre et l'eau, Loutres ou Castor, procurent les poissons ici aux femmes, et là aux hommes. Dans un cas, leur disparition brutale entraîne entre hommes et femmes une rupture définitive ; dans l'autre cas, leur apparition bienveillante permet leur réconciliation. Le tableau suivant rend apparente la symétrie des deux mythes respectivement nord et sud-américain :


TCILQEUK


Les hommes pêchent peu

ils privent les femmes de nourriture.

Les hommes abandonnent les femmes.

Les femmes font de la magie,

qui transforme les hommes en oiseaux.

Castor procure les poissons aux hommes.

L'aide de Castor réconcilie les conjoints


BORORO


Les hommes ne pêchent rien,

les femmes pêchent pour elles seules.

Ils privent les femmes de leurs amants Loutres,

lesquelles Loutres leur procuraient le poisson.

Le meurtre des Loutres cause la rupture entre les conjoints.

Les femmes font de la magie,

qui transforme les hommes en cochons.

*

*

Littérature :

"Il n'est point traître, le saumon. Il revient à sa source

Lorsque vous serez las de chercher là-bas, vous trouverez la réponse ici."

Précepte gallois du IVe siècle

Silence ("Ciùnas")


Comme tu m'es bienvenu, petit saumon

qui sort de mon ventre,

impatient de se jeter dans la vie.

Pour toi je promets d'être une rivière

pendant que tu suis ton cours

du havre de mon ventre jusqu'aux mers lointaines.


Laisse-toi aller, et bois tout ton soûl

Puise en moi le sommeil.

Aux termes du contrat du sein,

je retirerai, en retour, de tes lèvres plissées

l'amour, qui me permette d'allaiter une autre fois

et pour cela je suis reconnaissante.


Comme tu m'es bienvenu, saumon du sommeil

qui a fait une mare tranquille

dans mon ruisseau de vie.

Dans le rythme de ton cœur qui bat

J'entends la musique des Sphères,

et elle me guide sur mon chemin.


Biddy Jenkinson (poétesse irlandaise contemporaine)


version française d'après la traduction anglaise de Padraigin Riggs

*

*


0 vue