Blog

  • Anne

Le Quiscale



Étymologie :

  • QUISCALE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1808 (Boiste). Terme d'orig. inc. auquel corresp. un lat. sav. quiscalus (1816, Vieillot d'apr. Neave t. 4 1940 et Agassiz Aves 1842-46).


Lire aussi la définition du nom pour commencer à découvrir la symbolique de l'oiseau.




Symbolisme :


Selon Ted Andrews, auteur de Le Langage secret des animaux, Pouvoirs magiques et spirituels des créatures des plus petites aux plus grandes (Édition originale, 1993 ; traduction française, Éditions Dervy, 2017), le Quiscale bronzé et le Quiscale merle ont les caractéristiques suivantes :


Points clés : Victoire sur les excès et les congestions émotionnelles.

Cycle de puissance : Début du printemps.


Si on considère souvent que le quiscale bronzé appartient à la famille des merles (les blackbirds ou « oiseaux noirs » d'Amérique), à l'instar des corneilles et des étourneaux, ce n'est pas le cas. Il fait partie de la famille des ictéridés, celle des sturnelles et des loriots d'Amérique [Les loriots d'Europe appartenant, eux, à la famille des passereaux oriolidés (N.d.T.)] C'est un grand oiseau noir avec une queue très longue. Autour de la tête et des épaules, il a des plumes iridescentes qui varient du bleu au vert, au violet et/ou au bronze, en fonction de la lumière.

Cette coloration traduit souvent un besoin, pour ceux qui croisent le quiscale, de regarder différemment ce qui se produit dans leur vie. En effet, elle nous dit que les situations ne sont pas ce qu'elles paraissent être et que nous devrions les observer correctement - particulièrement toutes les questions relevant des émotions.

Gardez à l'esprit que le noir est la couleur de l'intérieur et du féminin. Les nuances violettes et bronze autour de la tête en particulier signalent généralement que les émotions colorent nos processus de réflexion. Le quiscale peut nous aider à corriger cela.

Au cours de la saison de courtise, la saison des amours, le quiscale mâle replie la queue et crée une sorte de creux en forme de carreau. Cette forme du carreau est souvent synonyme d'activation. Elle attire l'attention sur un besoin probable de devenir plus actif au regard de situations émotionnelles. Avons-nous été trop passifs au plan de nos émotions ? Nous contentons-nous de palabrer sans faire quoi que ce soit pour corriger les situations émotionnelles de notre vie ? Le quiscale est un oiseau bruyant et bavard, mais il peut se présenter comme une invitation à cesser justement de parler pour agir.

Les quiscales sont également des oiseaux très sociables. Il n'est pas rare de voir des gens pris dans des situations émotionnelles déséquilibrées ne cesser de discutailler et de parler de ce qui leur arrive en toutes occasions et dans tous milieux. Il peut être thérapeutique de parler de ses problèmes, mais dans un grand nombre de cas, cela ne fera qu'aggraver les situations et les sentiments corrélatifs. De nouveau, cela peut traduire que nous parlons trop des choses, mais que nous n'en faisons pas assez.

Les quiscales ont dans la bouche, contre le palais, un os quille leur permettant d'ouvrir les glands et de les manger. Pour parler d'un casse-tête ou d'un problème difficile à résoudre, les Américains connaissent bien l'expression « C'est une noix difficile à casser » (It's a tough nut to crack). Le quiscale peut justement nous montrer comment y parvenir au mieux.

Ces oiseaux aiment vivre dans les pins, des arbres très thérapeutiques pour les états émotionnels. Dans cette sorte de médecine homéopathique que l'on appelle les élixirs floraux ou l'aromathérapie, l'essence de pin peut être utilisée pour soulager les états émotionnels intenses, particulièrement les sentiments de culpabilité. [Note personnelle : les élixirs floraux n'ont rien à vois avec les huiles essentielles, ni dans la préparation, ni dans la manière de les choisir]. Encore une fois, cela positionne le quiscale comme un symbole pour vous aider à assainir vos émotions.

Les émotions que l'on ne surmonte pas peuvent engorger notre vie et affaiblir voire congestionner notre corps à un certain niveau. Le quiscale peut nous mettre en garde quant à cette hypothèse, mais il peut aussi nous aider à l'empêcher tout simplement de survenir. Les fientes de quiscale peuvent participer à la pousse de champignons qui, si le vent souffle, sont susceptibles de provoquer des infections de type pneumonie.

La plupart des maladies nous apprennent quelque chose de très symbolique. Les congestions - notamment celles que nous venons d'évoquer et qui ont l'apparence d'une pneumonie - peuvent nous dire que nous retenons nos émotions. Elles peuvent refléter des pleurs réprimés ou un refus de faire face te de traiter certains vieux problèmes ou questions (Avons-nous négligé des problèmes ? Leur avons-nous laissé le temps de se développer ?). Cela peut traduire le refus d'une nouvelle vie ou d'une nouvelle approche de la vie, qui débouche sur un envahissement de notre existence par de vieilles émotions.

Le quiscale nous montre comment faire face à cela. Il nous enseigne la juste expression des émotions. Il peut aussi nous montrer dans quel secteur des excès dilapident notre force vitale et facilitent un blocage de la croissance et du mouvement. Enfin, ils nous apprennent à retrouver le chemin des expériences créatrices et bénéfiques, et à exprimer nos émotions.

*

*