Blog

  • Anne

Le Lynx



Étymologie :

  • LYNX, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 2e moitié xiie s. linz zool. (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, IIIa, XIX, 2, p. 103 : Ligurium est piere ki creist de la date de une beste, ki ad num linz) ; début xiiie s. linx (ibid., var. ms. H : ke est apeleelinx) ; 2. 1275-80 [avoir des] euz de lins «avoir une vue perçante» (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 8901) ; au fig. 1690 «être très perspicace» (Fur.). Empr. au lat. lynx «id.» lui-même du gr. λ υ ́ γ ξ de même sens.

Lire également la définition du nom.

Symbolisme :


Selon Hildegarde de Bingen, dans Physica, Le Livre des subtilités des créatures divines (XIIe siècle ; traduction P. Monat, 2011) :


"Le lynx est chaud et suit sa propre volonté, ne faisant que ce qu'il veut. En été, il se réjouit d'un beau ciel éclatant et du soleil ; en hiver, il se réjouit aussi d'un beau ciel et de la neige. Il n'a aucune stabilité et agit selon l'aspect de l'air. Et, du fait qu'il suit sa volonté, ses yeux brillent comme une étoile dans la nuit.

Si une épidémie dévaste et fait périr les troupeaux de chevaux ou d'ânes, de bœufs et de porcs, tu mélangeras du sang de lynx à de l'eau que tu leur donneras à boire une fois par jour pendant trois jours, si tu les vois s'affaiblir : aussitôt ils reprendront vigueur. Mais si les animaux susdits ne sont pas encore atteints, on ne leur donnera pas à boire de ce mélange d'eau et de sang, pour qu'ils n'en soient pas affaiblis, alors que le fléau n'avait pas encore trouvé sur qui manifester sa puissance. Quant aux brebis et aux chèvres, on ne leur donnera pas à boire, même si elles sont atteintes, car cela serait trop violent pour elles, à cause de leur faiblesse, car ce sont des animaux faibles.

Tout le reste de ce qui est en lui, à l'exception de la rubellite, ne vaut pas grand-chose en médecine."


Dans l'Encyclopédie des symboles (1989, éd française 1996) établie sous la direction de Michel Cazenave, on apprend que :


" Le lynx est un animal carnassier, que ses yeux perçants ont rendu célèbre ("des yeux de lynx"). L'iconographie chrétienne le représente comme une créature issue du royaume du Diable ou, plus couramment, comme un symbole de la vue ; on dit même parfois que le lynx voit à travers les murs.

Dans l'art héraldique, l'image du lynx, ou "loup-tigre", signifie d'après Böckler (1688) "un esprit prompt et rapide, une intelligence perçante et supérieure."

*

*

Dans Histoire de Lynx (Éditions Plon, 1991), Claude Levi-Strauss analyse le mythe des Indiens Nez percé qui met en scène le Lynx (voir le récit de ce mythe dans la section "mythologie" plus bas dans la page). Il en conclut alors :

"Dans les deux versions, Lynx figure comme le maître du brouillard : il le suscite et le dissipe à son gré. Et c'est un autre genre de brouillard, bénéfique au lieu de maléfique, chaud au lieu de froid : le bain de vapeur, qui guérit Lynx et lui donne jeunesse et beauté. A cette paire de termes la deuxième version ajoute le four de terre creusé dans le sol et chauffé avec des pierres brûlantes (comme le bain, remplaçant l'étuve, dont fait aussi état cette version). Brouillard, étuve et four forment donc un triangle où le brouillard correspond, dans l'ordre de la nature, à l'étuve et au four de terre dans l'ordre de la culture.

*

*

Selon Les Cartes médecine, Découvrir son animal-totem (1999, trad. française revue et corrigée 2010) de Jamie Sams et David Carson, "on dit que pour percer les secrets les plus mystérieux, il suffit de faire appel à la médecine du Lynx. Malheureusement, il est très difficile de faire parler le Lynx silencieux. Si vous êtes en présence de la médecine du Lynx, cela signifie que vous ignorez, sur vous-même ou sur les autres, quelque chose qu’il vaudrait mieux savoir.


Le Lynx a conservé les secrets des systèmes magiques disparus ainsi que ceux du savoir occulte. Ce chat aux yeux perçants se meut à travers le temps et l’espace ; il peut entrer dans le Grand Silence pour y éclaircir n’importe quel mystère. Le Lynx n’est pas le gardien des secrets mais bien celui qui connaît les secrets. Le problème, c’est de réussir à les lui arracher... d’arriver à ce qu’il vous en instruise. Il préfère sûrement poursuivre un oiseau ou vous lancer du sable à la figure que de tourner en rond près de vous pour tâcher de vous amener à comprendre.

La médecine du Lynx, c’est un genre bien particulier de clairvoyance. Si vous avez une forte dose de cette médecine, vous percevrez des images mentales ayant trait aux autres et à tout ce qu’ils cachent aux autres comme à eux-mêmes. Vous entreverrez leurs peurs, leurs mensonges et leurs aveuglements. Vous découvrirez aussi où ils ont caché le trésor – s’il y en a un, bien sûr. Vous ne divulguerez pas ces révélations – vous saurez tout simplement.

La seule façon d’amadouer un adepte de la médecine du Lynx pour l’amener à révéler ce qu’il sait sur vous (au cas où vous auriez oublié où se cache le trésor), c’est de respecter les coutumes de ses traditions. Si vous consultez une bohémienne adepte de la médecine du Lynx, vous devez témoigner de votre respect en payant en argent après la séance. Si vous consultez un membre de la tradition choctaw, celui-ci ou celle-ci fouillera vos entrailles ou utilisera toute autre méthode traditionnelle pour vous aider. Offrez une couverture ou du tabac en échange de cette médecine. Cette façon de procéder, c’est la loi des adeptes du Lynx et on la pratique, entre autres, dans les cultures des Amérindiens, des Bohémiens, des Soufis et des Égyptiens.

Si vous avez tiré la carte du Lynx, vous pouvez être assuré que des« secrets » sont dans l’air. S’il s’agit de votre médecine personnelle, écoutez votre moi supérieur. Arrêtez-vous et prêtez attention aux révélations que vous recevrez sous la forme d’images mentales ou sous celle d’une voix élevée qui chante à votre oreille interne. Peut-être l’information vous parviendra-t-elle sous la forme d’augures. Vous pouvez être certain que la Terre-Mère vous fera signe d’une façon ou d’une autre.

Si le Lynx frappe à votre porte, écoutez. Frère Lynx ou sœur Lynx peut vous renseigner sur votre puissance ainsi que sur bon nombre de choses que vous avez oubliées à votre sujet. Le Lynx peut vous conduire vers des trésors cachés et vous relier à des confréries oubliées.

Certains adeptes de la médecine du Lynx croient que le Sphinx de l’Egypte ancienne n’était pas un Lion mais bien un Lynx. Ce Lynx ne dit pas grand-chose. Avec un sourire énigmatique, le grand chat veille plutôt sur les sables infinis.


A l’envers :

Si le Lynx est apparu en position contraire, il est temps de fermer la trappe. Vos jacasseries et vos bavardages ont laissé sortir le chat du sac. Etes-vous en train de trahir une confiance sacrée ou avez-vous brisé une promesse envers un ami ? Sinon, vous vous êtes peut-être joué un bon tour en laissant échapper votre idée la plus récente devant l’ami d’un concurrent. Retenez votre langue et voyez si vous pouvez vous empêcher de potiner ou de parler de votre dernière conquête romantique. Examinez de près si, dans votre état actuel, vous pouvez écouter attentivement en vous montrant vraiment intéressé par les histoires ou les idées des autres. Sur ce plan, le Lynx vous dit de chercher à mériter la confiance. Alors, les secrets vous parviendront.

Vous devez veiller à ce que votre cerveau entre en action avant que vous ne commenciez à baragouiner, sinon vous risquez de vous mettre le doigt dans l’œil. C’est le syndrome du « je sais, je sais ». D’accord – si vous voulez parler sans arrêt, fermez-vous les oreilles. Après tout, le babil incessant laisse peu de place à l’écoute et à l’apprentissage. Le Lynx est un maître exigeant et, si vous avez laissé sortir le chat du sac, soyez prêt à en subir les conséquences.

Devenez un Lynx et affichez le sourire de Mona Lisa. Vous serez seul à savoir à quoi vous souriez. Le chat ne pourra pas vous manger la langue si vous savez bien comment la retenir !


Mot-clef : secrets."

*

*

Dans Rencontre avec votre animal totem (édition originale 2010, traduction française 2015), Phillip Kansa et Elke Kirchner nous proposent la fiche suivante sur le lynx :


"Caractéristiques positives

Clairvoyance ; Capacité à dévoiler ce qui est caché.

En quoi cet animal m'aide

Le lynx est un puissant animal totem. Il apporte la clairvoyance et peut t'aider à identifier et à comprendre tout ce qui est dissimulé; Si tu te sens démuni face à certaines situations, le lynx te permet de voir en profondeur et de découvrir le fond caché des choses. Cet animal fort apporte la lumière et te relie à l'énergie et à la clarté du ciel.

Comment le lynx me protège

Le lynx te protège de la perfidie des hommes.Il t'empêche de ne regarder une situation ou une personne qu'en surface. Il te protège des choses obscures autour de toi et aussi en toi. Il éclaire la pénombre et veille sur toi lorsque tu fais de nouvelles expériences spirituelles et prends de nouveaux chemins.

Exercice pour me relier à cet animal

Choisis un endroit calme. Ferme les yeux et imagine que tu es assis à l'orée d'un bois, par une paisible nuit de pleine lune. Appelle ton lynx de tout ton cœur puis ne dis plus un mot. Ton animal va se montrer à toi devant ton œil intérieur. Tu sens sa présence et sa force. Pense maintenant à une situation dans laquelle tu pourrais avoir besoin de cette force. Laisse l'énergie du lynx gagner cette situation. Tu vas faire de nouvelles découvertes ! Tu observes les événements d'un point de vue nouveau, plus élevé. A partir de maintenant, demande toujours au lynx de t'éclairer quand tu veux trouver des solutions pour le bien de tous. Prends le temps dont tu as besoin avant de revenir dans l'ici et maintenant. Remercie le félin."

*

*

Selon Annie Pazzogna, auteure de Totem, Animaux, arbres et pierres, mes frères, Enseignement des Indiens des Plaines, (Le Mercure Dauphinois, 2008, 2012, 2015), dans le cercle des animaux, le Lynx (Igmu Sinteonzinca) fait partie, au même titre que l'Aigle, le Faucon, le Porc-épic, le Papillon, le Cerf, l'Antilope, le Puma et le Dindon, des Animaux qui se situent à l'Est, symbolisé par le jaune, le Grand-Père Soleil, l'élément feu et le spirituel.


Mots-clés :

"(en négatif) : Indifférence

(en positif) : Vecteur de lumière - Enseigne le respect et la précaution.


Affligé d'un strabisme, car il a embrassé un panorama d'un coup, Igmu Sinteonzinca a néanmoins une vue perçante, c'est bien connu.

Il est un vecteur de lumière et voit même au-delà des réalités.

Impassible et détaché, Lynx est un grand chat qui surveille et se meut avec souplesse, bonhomie et placidité ; il est difficile à repérer.

Il est pourtant guerrier et nous enseigne le respect et la précaution. Les pinceaux de ses oreilles sont des antennes. Son ouïe est exceptionnelle.

Lynx serait le maître du brouillard qui unit le Ciel et la Terre ; il le susciterait ou le dissiperait selon son humeur. Il est lié à la vapeur, au Vent.

Solitaire et nocturne, Lynx suit sa proie : lièvre, rongeurs, jeunes cervidés, oiseaux terrestres, ou bien il chasse à l'affût et révèle ses talents acrobatiques.

Madame Lynx, après une gestation de deux lunes aura ses petits dans une tanière cachée parmi les rochers ou un trou d'arbre."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Lynx est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Lynx symbolise la possession de la connaissance ancienne, des mystères de l'univers, de la sagesse infinie et de la vérité de l'être, et il est le gardien des secrets. La fourrure du lynx est épaisse avec des taches sombres et elle change de couleur selon les saisons. Ses oreilles sont blanches avec des touffes noires de fourrure qui renforcent son ouïe. Il court très vite, aussi sa forme d'attaque préférée est-elle de se mettre en embuscade : il va attendre tranquillement, sans se faire voir, jusqu'au moment de surprendre sa proie, et alors il attaque. Cela veut dire que vous obtenez la connaissance par votre écoute exceptionnelle et que, lorsque quelqu'un est un danger pour vous, vous ne vous lancez pas dans la bataille : vous attendez jusqu'à pourvoir l'emporter en comptant sur l'élément de surprise. Le lynx est un animal nocturne, avec une grande puissance vocale, et il est très prudent.


Talents : Excellente écoute ; Indépendant ; Observateur intense ; Intuitif ; Invisibilité ; Vision nette ; Silencieux ; Solitaire ; Force vocale.


Défis : Embuscade ; Isolement ; Solitude ; Dissimulé ; Asocial.


Élément : Terre.


Couleurs primaires : Brun ; Gris ; Blanc.


Apparitions : Lorsque le Lynx apparaît, cela veut dire que vous devez faire attention à ne pas révéler les secrets que d'autres vous ont confiés, et que vous connaissez intuitivement les secrets que les autres cachent. Vous pouvez savoir quelles sont leurs peurs, les choses qu'ils ont faites ou les tromperies qu'ils peuvent se faire croire à eux-mêmes ou faire croire aux autres. Le lynx signifie que vous êtes le gardien de secrets ; par conséquent, vous ne devez jamais dire ce que vous savez. Vous avez la force intérieure de rester silencieux dans toutes les situations. Vous êtes à un haut niveau de vibration spirituelle, en harmonie avec votre essence fondamentale, et, par-dessus tout, vous êtes respectable et sage. Les gens, étrangers compris, se sentent à l'aise avec vous et vous font confiance à cause de votre lumière intérieure : ils vous disent souvent des choses que vous ne devez jamais répéter à d'autres. Par moments, les gens peuvent aussi se sentir bizarres en votre présence parce qu'ils savent intuitivement que vous les voyez tels qu'ils sont au niveau de l'âme. Ils sentent inconsciemment que vous connaissez leurs secrets, et ils ont raison. Vous avez tendance à dire ce que vous pensez, mais vous êtes aussi prudent par rapport aux personnes. C'est la nuit que vous faites votre meilleur travail.


Aide : Vous ressentez le besoin de poursuivre votre recherche sur des sujets métaphysiques. Vous êtes indépendant, vous aimez la solitude, et vous avez le fort désir d'approfondir votre connaissance universelle. C'est pour vous naturel d'étudier. Votre connaissance est puissante. Vous avez tendance à garder votre force intérieure à son maximum parce que vous ne savez jamais quand vous en aurez besoin. Si vous n'êtes pas sûr des intentions de quelqu'un, ou si vous avez viscéralement la sensation qu'il est en train de vous duper, vous ou un autre, ou de tirer avantage de vous ou d'un autre, le lynx peut vous aider à voir ce qui est en lui. Le lynx vous montre comment vraiment écouter. Lorsque vous n'êtes pas sûr de la façon de faire dans une situation, le lynx vous aide à rester silencieux et à avoir accès à votre connaissance cachée pour trouver une solution. Il vous permet d'être plus indépendant et meilleur observateur, et il peut renforcer votre intuition.


Fréquence : L'énergie du lynx est légère, brillante et colorée. Il est attelé à la positivité du Divin. Son énergie émet un son semblable à la répétition d'un "ah" que chanterait un chœur à différentes hauteurs et dans une harmonie parfaite. Elle donne la sensation d'un chaud frémissement qu parcourt votre corps, plein de positif.


Imaginez...

Vous êtes en train de camper et vous vous éveillez au milieu de la nuit sans pouvoir préciser ce qui vous a réveillé. Toujours couché, vous vous rendez compte que quelque chose respire à côté de vous et que son souffle vient sur vous. Vous allumez la torche que vous gardez dans votre sac de couchage. La pâle lumière révèle un petit lynx qui se tient auprès de votre lit de camp. Il a posé une patte au bord du lit, comme s'il allait ramper dedans. Effrayé, vous reculez au fond du lit près de la toile de la tente, pour vous éloigner. Le lynx prend votre mouvement comme une invitation à venir et il se glisse sur le lit, s'allongeant à vos côtés. C'est à ce moment-là que vous vous rendez compte que c'est un bébé et que les autres petits de la portée doivent lui manquer. Il reste éveillé et vous regarde. Tout ce que vous savez ensuite, c'est que c'est le matin. Le lynx est parti, et vous vous demandez si vous avez imaginé toute cette rencontre. Et puis vous voyez les poils qui sont tombés sur votre duvet, et vous savez que le lynx était bien réel.

*

*



Symbolisme celte :


Dans le Dictionnaire des symboles (1969, édition revue et corrigée 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


"Le lynx n'existe dans aucune légende celtique mais il est remarquable que son nom soit exactement homonyme, en irlandais, du nom du dieu Lug : lug, génitif loga. Il est donc possible qu'il ait été considéré, à cause de sa vue perçante, comme un symbole ou une image de Lug. Les cordes des harpes étaient en boyaux de lynx. Leurs sons éraient considérés comme divins.

Une croyance médiévale attribuait au regard du lynx ou du loup-cervier le pouvoir de percer murs et murailles ; des gravures de la Renaissance, représentant les cinq sens, figurent la Vue par un lynx ; on crut aussi que le lynx percevait sur les images le reflet des objets qui lui étaient cachés."

*

*

Selon Gilles Wurtz, auteur de Chamanisme celtique, Animaux de pouvoir sauvages et mythiques de nos terres (Éditions Véga, 2014),


"Le lynx est un prédateur nocturne et solitaire. Il chasse principalement à l'affût. Ce n'est pas un bon coureur, mais un excellent grimpeur et nageur.

Le lynx n'attaque pas l'homme, pas même lorsque celui-ci s'approche de sa progéniture (fait très rare chez les animaux sauvages). Il est très rusé et a une vue et une ouïe exceptionnelles.

Ses pattes munies de coussinets sont énormes, impressionnantes par rapport au reste de son corps. Grâce à elles, il peut se déplacer sans bruit.

Le lynx nourrit nombre de superstitions, sous les traits d'un loup aux taches de panthère, dont la femelle enfante une seule fois. Une autre croyance erronée veut que notre animal ait une vue particulièrement perçante. Or, l'expression "des yeux de lynx" est en réalité à attribuer à Lyncée, pilote des Argonautes partis en quête de la Toison d'or, dont les yeux traversaient les murailles et pénétraient les nuages noirs du ciel.

L'urine de lynx passait quant à elle pour avoir la propriété de se solidifier et de donner une pierre précieuse rouge. Et c'est pour cacher cette pierre que le lynx recouvre son urine de terre. cette pierre fabuleuse avait la réputation de soigner la jaunisse et de dissoudre les calculs.

Applications chamaniques celtiques de jadis

Pour les Celtes, le lynx était un des animaux qui incarnaient le mystère, à cause de son expression spécifique et impressionnante et sa barbe et ses touffes de pils surmontant ses oreilles qui lui donnent comme un air masqué. Il était souvent considéré comme un animal privilégié par les esprits de la forêt et on disait même qu'il était l'un d'eux. Comme les esprits, on savait qu'il était présent dans les bois, mais le voir réellement était considéré comme un véritable cadeau, un honneur délivré par les esprits pour saluer ou remercier un acte bienveillant. Celui ou celle qui avait la chance d'ne rencontrer un passait pour gratifié des faveurs et de la protection de la forêt.

Pour les Celtes, le lynx était également un maître en camouflage et s'ils en voyaient un, c'est qu'il avait décidé de se monter. Il faut ajouter à son mimétisme parfait en forêt, sa finesse et sa souplesse très prisées qui contribuent à sa discrétion exemplaire.

Les vertus du lynx étaient très souvent employées par les Celtes au cours de la chasse, surtout son art silencieux de se fondre dans la nature et de passer inaperçu. Pour les mêmes raison, les éclaireurs ou autres espions qui avaient besoin d'infiltrer les lignes ennemies faisaient également appel à ses aptitudes et entretenaient un lien particulier avec lui à travers leur pratique chamanique.

Les Celtes maîtrisaient l'art de la métallurgie, domaine où la finesse et la souplesse du lynx portaient admirablement ses fruits. Beaucoup de leurs sculptures, gravures, décorations d'armes et autres apparats étaient ornés de détails souvent minuscules qui témoignaient de véritables talents d'orfèvres. Pour preuve : certains bijoux retrouvés lors de fouilles qui n'ont rien à envier aux créations des meilleurs joailliers de notre époque.

La finesse et la souplesse éteint aussi très sollicitées lorsqu'il s'agissait de gérer et de résoudre des conflits. Nos ancêtres consultaient alors l'esprit du lynx pour lui demander conseil.

Applications chamaniques celtiques de nos jours

Aujourd'hui, la finesse et la souplesse du lynx, ainsi que sa discrétion, sont des vertus bien utiles dans la vie courante : dans notre famille, au travail, entre amis ou en société, et surtout, dans des situations incommodes, difficiles, qui nécessitent une grande agilité et une grande flexibilité pour les résoudre ou du moins les surmonter. tout praticien chamanique celtique peut aller demander conseil à l'esprit du lynx pour le guider dans ces moments-là, de la manière la plus appropriée, la plus bénéfique.

La discrétion du lynx permet de se fondre dans le décor, de ne pas se faire remarquer lorsque c'est nécessaire. Quant à sa finesse, nous pouvons l'utiliser pour rester centrer lorsque nous devons accomplir des gestes extrêmement précis. Cette qualité aussi peut s'acquérir à travers des voyages chamaniques à la rencontre de l’esprit du lynx.

Mots-clefs : La discrétion ;

La finesse ;

La souplesse."

*

*


Mythologie :

Dans Histoire de Lynx (Éditions Plon, 1991), Claude Levi-Strauss analyse les mythes des Amérindiens pour en découvrir les constantes et les entrelacements, les symétries et les inversions :


"Voici d'abord la version courte [du mythe raconté par les Indiens Nez-Percé].

Jadis, dans un village de créatures animales, vivait Chat-Sauvage (autre nom du Lynx). Il était vieux, galeux, et se grattait sans cesse avec sa canne. De temps à autre, une jeune fille qui logeait dans la même cabane s'emparait de la canne pour se gratter elle aussi. Chat-Sauvage tentait vainement de l'en dissuader. Un beau jour, la demoiselle se trouva enceinte ; elle donna le jour à un garçon. Coyote, autre habitant du village, s'en indigna. Il convainquit toute la population d'aller vivre ailleurs et d'abandonner à leur sort le vieux Chat-Sauvage, sa femme et leur enfant. Chat-Sauvage, la tête couverte, ne sortait pas de la cabane ; la nourriture manquait. A la fin, Chat-Sauvage prit la jeune femme en pitié. Il lui demanda de creuser un trou près de là, de l'emplir d'eau chauffée avec des pierres brûlantes ; il s'y baigna, puis se plongea dans l'eau froide d'un ruisseau. toutes les croûtes qui lui couvraient le corps tombèrent. Il apparut comme un beau jeune homme, partit à la chasse De ce jour l'abondance régna au logis.

Environ un mois plus tard, Pie, un autre villageois, voulut savoir ce qu'étaient devenus les infortunés. Sur le site de l'ancien village, il aperçut un enfant qui mangeait un morceau de graisse. Pie affamé le lui vola, l'enfant se mit à pleurer, sa mère invita Pie à se restaurer. Elle lui donna même des provisions et lui proposa de revenir avec sa famille, mais à la condition de garder le secret. En effet, depuis que Chat-Sauvage s'était découvert la tête un épais brouillard avait envahi le nouveau village, rendant la chasse impossible, et la famine régnait. Aussi s'étonna-t-on que la famille de Pie dît bombance : il dut se confesser. Sur l'ordre de Coyote on revint au village abandonné. Chat-Sauvage accueillit gracieusement ses anciens compagnons, décréta que désormais il n'y aurait plus de brouillard et devint le chef du village.

Implicite dans cette version, l'antagonisme de Lynx et de Coyote ressort au premier plan dans une autre. Ce n'est pas leur seule différence. L'héroïne de la version qu'on vient de résumer a de mauvaises manières. Celle de la version développée est une jeune fille modeste et bien élevée ; au lieu de vivre dans la même cabane qu'un vieillard malade et repoussant, elle loge dans la cabane réservée aux demoiselles. Une nuit qu'elle est sortie pour uriner, Lynx l'aperçoit et urine à son tour au même endroit. La jeune fille tombe enceinte sans comprendre pourquoi. Un fils lui naît qui pleure sans arrêt. C'est, croit-on, qu'il réclame son père. Coyote ordonne à tous les hommes du village de prendre à tour de rôle le bébé dans leurs bras. Il compte apaiser l'enfant en lui fourrant subrepticement de la moelle dans la bouche et se faire ainsi reconnaître pour son père : peine perdue. Les hommes échouent aussi l'un après l'autre. Lynx, qui n'a pas la conscience tranquille, se tient prudemment à l'écart. On l'oblige à tenter l'épreuve et l'enfant se calme aussitôt.

Coyote, qui déteste Lynx, réclame une autre épreuve : un concours de chasse dont il sera le chef. Il profite de ses fonctions pour tricher, tue son gibier à l'avance et le cache dans un arbre creux. Mais quand vient l'aube, Lynx s'arrache un poil de moustache, le pique en terre, un épais brouillard tombe, on ne voit plus rien et Coyote cherche en vain sa cachette. Le temps ne s'éclaircit qu'après que Lynx a tué et rapporté le premier son gibier.

Or la femme était un oiseau Viréo. Coyote, plein de rancœur, excite la famille de celle-ci contre Lynx. Les oiseaux attaquent Lynx et le mettent en bouillie. Pressentant ce sort fatal, il avait recommandé à sa femme de recueillir un fragment même infime de son corps. Redevenue oiseau, perchée dans un arbre, elle attend que Coyote et les autres habitants aient fui la scène de leur crime. Elle trouve un minuscule bout d'os, l'enveloppe soigneusement et construit une cabane pour s'abriter avec son enfant.

Jour après jour, elle entend de faibles bruits qui sortent de la peau de cervidé dans laquelle elle avait placé l'os. Finalement Lynx en émerge, le corps meurtri et couvert de blessures. Des bains de vapeur le guérissent. Sur ce, Coyote vient aux nouvelles. Il trouve Lynx dans le village déserté, proteste de son innocence, accuse Ours d'être le coupable, engage Lynx à se venger et lui promet son aide. Lynx accepte ; Coyote se rend chez Ours, lui donne des conseils perfides, fait tomber ses cinq fils dans une embuscade. Lynx les tue d'une seule flèche confectionnée avec un poil de sa moustache et qui transperce leurs cinq corps.

Comprenant que son frère Coyote l'a trahi, Ours le poursuit et le blesse. Coyote se transforme en un vieillard repoussant, infesté de vermine, accompagné d'un chien couvert de plaies, si hideux l'un et l'autre que personne n'ose les approcher. Ours survient, ne reconnaît pas Coyote qui l'incite à s'engager sur une passerelle branlante. Elle s'effondre, Ours se noie ans la rivière qui coule en dessous. Coyote et son compère Renard le font cuire dans un four de terre. La femme d'Ours, qui a perdu son mari et ses fils, vivra désormais cachée.

[...]

La narratrice de la deuxième version fournit indirectement la réponse en tirant la morale du mythe : "Celle qu'on tient pour supérieure et difficile à obtenir en mariage, celle qui croit valoir plus que les autres femmes, celle-là aura finalement pour époux un homme pauvre et sans beauté." Et en effet, dans cette version, Lynx ressuscite et guérit mais redevient pareil à ce qu'il était au début : pauvre et laid ; de plus il disparaît aux deux tiers de l'intrigue. L'intérêt se porte alors sur son ennemi Coyote qui va de succès en succès ; à la fin, il triomphe personnellement de l'ours bien que ce fauve fasse en général l'objet d'une chasse collective ; raison pour laquelle on consommait sa viande en commun. C'est donc Coyote qui joue le rôle du héros, à la différence de la première version où le mariage mal assorti avec Lynx tourne finalement à l'avantage de l'héroïne : physiquement, puisque Lynx se change en beau jeune homme ; économiquement, car il deviendra grand chasseur ; et socialement, puisqu'il finira chef de son village.

*

*