Blog

  • Anne

Khalil Gibran, Le Prophète au cinéma


Une adaptation cinématographique réussie : la traduction en français est poétique et fidèle, les dessins sont beaux et invitent au voyage. Petit bémol : l'accent peu supportable de Salma Hayek que l'histoire ne justifie pas et un oubli de taille : les chants de Fairouz rendant hommage au poète.


Et nous, nous no'oublierons pas Fairouz :


#chantspopulaires #animation